Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Flash...Flash...Flash
Mille-Sabords survit uniquement grâce aux dons de ses membres, MERCI !!!>

Don Mille-sabords


 
Reply to this topicStart new topic
> Journal de bord du U-53, Journal de bord de l’OLT.z.S Dietrich MÜLLER
U796
posté dimanche 05 juillet 2009 à 14:55
Message #1


Icône de groupe
Bonne brise

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 415
Inscrit : 11/05/2008
Lieu : Autun
Membre no 9820



J'espère que vous trouverez autant de plaisir à le lire que j'ai eu à l'écrire.
La suite au prochain épisode...
Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Journal de bord de l’OLT.z.S Dietrich MÜLLER

Wilhelmshaven le 1er septembre 1939.
Enfin, le grand jour est arrivé.
Nous venons de recevoir l’ordre de départ du BdU.
La Wehrmacht vient de rentrer en Pologne. L’Angleterre et la France, vont sans aucun doute nous déclarer la guerre dans les heures à venir.
L’équipage s’est activé toute la journée pour terminer les préparatifs : chargement et vérification des torpilles, plein en carburant, rangement de la nourriture (y en a partout, même dans les WC), chargement des paquetages.

rangement de la nourriture

Nous sommes fin prêts.
Notre magnifique U-53, la 2ième U-Flottille (2.Unterseebootsflottille “Saltzwedel" ) et toute la Ubootwaffe vont laver l’affront du traité de Versailles imposé à notre chère patrie depuis 1920…..
Oblt. z. S. Reinhold SALTZWEDEL notre exemple à tous. Commandant de U-boot pendant la première guerre mondiale, il coula 111 navires en 22 missions, soit 170526 tonneaux. Si on arrive à la moitié de son score on sera des héros du Reich.
Admiral Karl DÖNITZ et le commandant de la 2.U-Flottille, le KptLt Hans IBBEKEN sont venus nous saluer tout à l’heure. Quel honneur !!

Admiral Karl DÖNITZ et le commandant de la 2.U-Flottille, le KptLt Hans IBBEKEN sont venus nous saluer tout à l’heure.

Je me présente : Oberleutnant zur See Dietrich MÜLLER, 1WO du U-53
Je suis né le 8 septembre 1913 à Munich, promotion 1934 comme mon camarade l’Olt.ing Reimar MENHORN.
Notre commandant : le KptLt Ernst-Günter HEINICKE (promotion 1937), un vieux de la vieille, l’ancien « pacha » du U-3 et du U-51. Notre père à tous. Nous remettons nos vies entre ses mains.

le KptLt Ernst-Günter HEINICKE

Depuis le 6 mai 1939, date du lancement de notre « loup gris », et surtout depuis son entrée en service le 24 juin 1939, il nous mène la vie dure le Kaleun.
Comme il le rappelle tous les jours : « Entrainement difficile, guerre facile !! »
Hier, il a fait effacer de notre kiosque le n° 53 pour le remplacer par notre insigne de flottille et surtout par ses emblèmes personnels : un cœur percé et un rosbiff au parapluie. C’est à ne rien y comprendre. Enfin, c’est lui le chef…. Peut-être nous expliquera-t-il un jour la signification de ces symboles ?

Les emblèmes du U-53

Enfin venons-en aux choses sérieuses.
Il est 18h40, nous appareillons le cœur léger sous l’aubade de la musique de la flottille. Ils ont joué « Uboot-am-feind » et « Torpedo-los ». Vous auriez dû nous entendre chanter….

l’aubade de la musique de la flottille

Mission : se rendre en secteur BF 18 et marauder jusqu’à la panne sèche.
Nous avons suivi notre bateau pilote jusqu’à la sortie de la rade, le M5, un Minensuchboot type 1935. Il nous a salué par trois fois avec sa corne de brume avant de nous laisser partir vers le large.

Le départ du U-53

Nous avons suivi notre bateau pilote jusqu’à la sorte de la rade, le M5, un Minensuchboot type 1935

Manche, le 2 septembre 1939
Nous naviguons en surface depuis 24 heures. La mer est belle et le moral au beau fixe.
Pour casser la routine, le commandant nous déclenche à l’improviste des exercices d’alertes aériennes avec des plongées à 50, 60 mètres.
Nous avons notre premier blessé à bord: le MtrGfr Martin GADE est tombé du haut du kiosque jusqu’en bas en lâchant l’échelle lors de la dernière alerte. Une belle fracture à la cheville droite. On l’a mis de corvée de patates et au nettoyage des WC. Quel incompétent.

On l’a mis de corvée de patates et au nettoyage

Nous avons croisé deux navires marchants norvégiens, tous feux allumés. De vrais sapins de noël. Qu’ils en profitent, ce sera bientôt leur tour….
La météo se gâte. Somme toute, c’est pas plus mal. Nous approchons de la passe Calais-Douvre, la nuit et le ciel couvert seront nos anges gardiens.

Manche, le 3 septembre 1939.
Première rencontre avec l’ennemi. Et quelle frayeur !
Une heure après avoir reçu le message de BdU annonçant l’ouverture des hostilités avec les anglais et les français, nous tombons nez à nez avec une escadre britannique. Et quand je dis, nez à nez, c’est un euphémisme.
Les faits : 3 heure du matin au large de Cherbourg, mer démontée, ciel chargé, pluie, nuit noire sans lune.
Je suis de quart depuis trois heures quand tout à coup, débouchant de nulle part, un destroyer britannique, puis deux, puis trois, et un croiseur léger. Surprise totale.
Je crie « Alarme !!! », et plongée immédiate 50 mètres. Le fond n’est pas loin. Pas le temps d’envoyer de message radio.
Le plus proche est à peine à 1000 m et ne semble pas nous avoir vu. Merci la pluie.
Le Kaleun ordonne silence partout, petite vitesse.
Pour la première fois de ma vie j’entends le « ping » de l’Asdic ricoché contre la coque de notre sous-marin. Le « ping de la terreur !! ».
Impossible de montrer le bout du périscope. De chasseur, nous sommes passés au statut peu enviable de chassé.
Notre spécialiste radio/sonar surnommé « oreilles d’or », le FkMt (Funkmatrose) Helmut FROS confirme rapidement que nous sommes pris en chasse par un destroyer pendant que le reste de l’escadre prend la poudre d’escampette.
L’angliche sait qu’on est là mais heureusement pour nous, il grenade deux à trois cents mètres à notre babord. Pendant trois quart d’heure il va essayer en vain de nous trouver et gaspiller toutes ses charges. C’est le métier qui rentre. On en mène pas large.
Le MaschOGfr (Maschinenobergefreiter) Hans HAUBOLD m’explique que dans ces moments là il est capable de presser entre ses fesses un litre d’huile avec une seule olive. Sacré vantard.
Seul le Kaleun semble serein et calme.
On a eut de la chance.
BF 18, le 5 septembre 1939
Après deux jours de mer déchaînée et de la pluie, nous arrivons sur notre zone de patrouille.
Le Kaleun enrage et peste contre la météo qui, si elle nous permet de naviguer en relative sécurité, ne nous permets pas de chasser les cargos qui sont pourtant en grands nombres dans la zone d’après nos renseignements. On ne voit pas à deux cents mètres.
Toutes les deux heures nous faisons une plongée périscopique pour réalisée une écoute moteurs arrêtés.
Rien, le vide, que les cris stridents des baleines. Rien à se mettre sous la dent.
Par-dessus le marché, un message flash nous informe que nos torpilles avec déclencheurs magnétiques sont bonnes à jeter à la poubelle. C’est beau la technique.
Nos Torpedomechanikerlaufbahn ont reçu pour consigne de régler toutes nos T1 en mode déclenchement à l’impacte.


Il y a des rafales de MG 34 qui se perdent. Si nous avions les ingénieurs concepteurs sous la main, ils passeraient un mauvais quart d’heure.
Le MechGfr Alfred HEILSCHER, dit « le poète », un de nos mécanos, a proposé de les empaler sur le périscope d’observation. Nous y penserons au retour à Wilhelmshaven.

Secteur Sud Irlande, les 6, 7 et 8 septembre 1939
Après avoir sillonné le carreau BF 18 dans tous les sens, le Kaleun a pris la décision de monter plus au Nord.
Le sort s’acharne sur nous : pluie, vent, visibilité nulle.

Le sort s’acharne sur nous : pluie, vent,

Le sous-marin patrouille à l’aveugle.
« Oreilles d’or » nous a bien détecté quelques bruits d’hélices à deux reprises, mais impossible de cerner l’objectif dans une telle purée de poids.
Nous restons prudents après la frayeur du 3 septembre. Nous redescendons vers l’embouchure de la Manche, au Nord de Brest.
BF24 et BF25, le 9 septembre 1939
Le jour de gloire est arrivé.
Premiers rayons de soleil depuis 4 jours, mer calme. L’équipage a été autorisé à monter par bordées sur le pont pour prendre l’air frais et fumer nos trop rares cigarettes.
La douche de campagne à l’eau de mer a été montée sous le kiosque et les « WC » du pont « tournent » à plein régime…..

La douche de campagne à l’eau de mer a été montée sous le kiosque


les « WC » du pont « tournent » à plein régime…..

Après 8 jours de mer, les barbes ont poussé, nous sentons le gas-oil et l’air devient rapidement irrespirable quand nous partons en plongée. L’eau douce est trop rare pour se permettre de l’utiliser pour se raser ou se laver.
Les anglais n’ont plus besoin d’Asdic pour nous trouver. On doit nous sentir à des miles de distance.
J’ai surpris notre préposé aux corvées de patates, le MtrGfr Martin GADE, en train de faire une sieste crapuleuse dans le kiosque. Son compte est bon. La cours martial l’attends dès notre retour.

J’ai surpris notre préposé aux corvées de patates, le MtrGfr Martin GADE, en train de faire une sieste crapuleuse

Et puis tout à coup, leMtrGfr Kasper KOHNLE hurle « fumée au 310 !!! ». Cargo en approche.
Et c’est là qu’on voit que l’entrainement paye. En quelques minutes, notre U-53 est en plongée périscopique, tous les hommes aux postes de combat.
Un cargo M39B, 3200 tonnes dans le réticule du périscope.
Le Kaleun a le sourire aux lèvres. L’anglais vient droit sur nous, vitesse lente.

Le Kaleun donne les ordres pour se positionner perpendiculairement à sa route, puis fait tout stopper.
Il n’y a plus qu’à attendre en évitant de se faire repérer par notre périscope maintenu au raz de l’eau.
Deux torpilles sont préparées : vitesse moyenne, profondeur 2,5 m, déclenchement à l’impacte.
La cible arrive par notre tribord. Les relevés sont rapidement effectués :
Vitesse 5nds – distance 1100 m – angle AOB 54° gauche. Je trace la solution de tir sur ma table à dessin. Quel pied ! Ouverture du feu dès que le cargo se présente au 020.
Ouverture des tubes. LOS !!! Le kaleun scrute son chrono et à la seconde près, deux impactes successifs. Je note l’heure dans le journal de bord : 12h41.
C’est à pleurer. Cris de victoire dans tout le sous-marin.
Après un rapide tour d’horizon, le Kaleun ordonne « surface ». Notre première victoire.
Quel spectacle ! L’anglais est touché à mort à la proue et au centre. Une fumée noire sort de ses entrailles.

Une fumée noire sort de ses entrailles.

On entend dès cris provenant du cargo. Le Kaleun reste stoïque. Il obéit aux ordres : interdit de porter secours aux naufragés. On espère tous qu’un bâtiment passera à proximité pour les recueillir.
Aux jumelles je vois les hommes se débattre dans l’eau. Ce n’est plus de l’eau, ce n’est plus qu’une vaste flaque de mazout. On a percé ses réservoirs.

Ce n’est plus de l’eau, ce n’est plus qu’une vaste flaque de mazout.

Le Kaleun ne s’attarde pas et ordonne plein Ouest. Il craint que l’opérateur radio anglais ait eu le temps d’envoyer un SOS en précisant sa position. Ne restons pas dans les parages, un oiseau de malheur aux cocardes britanniques et aux ailes chargées de bombes peut déboucher à tout moment.
En s’éloignant nous regardons le cargo sombrer.

En s’éloignant nous regardons le cargo sombrer.

Les sourires sont effacés, une pensée pour ces malheureux laissés à leur triste sort. Les Torpedomechanikerlaufbahn s’affairent pour transférer la torpille de la réserve de pont.
Retour dans le carreau BF 24.
Je quitte mon quart pour prendre un repas bien mérité dans le carré des officiers.
Le Kaleun a destocké quelques bonnes bouteilles de vin de Moselle qu’il nous avait caché. L’alcool est interdit à bord mais une fois n’est pas coutume….C’est aussi pour cela qu’on aime notre commandant.
Et puis l’alcool fait passer « les champignons » et les moisissures qui recouvre maintenant le jambon que Walter KLINGER, notre cuisinier/infirmier (Sanitätsmatrose) nous a préparé. L’eau de mer attaque tout, notre peau comme celle du jambon.

le jambon que Walter KLINGER, notre cuisinier/infirmier (Sanitätsmatrose) nous a préparé

15h00 : ALARM !!!! Fumée au 010. Cargo en approche.
Le commandant ordonne une plongé périscopique, et sort le périscope d’attaque.
Le ciel est clair mais la mer agitée. On aperçoit très bien sa cheminée centrale marquée d’un damier noir. Quelle drôle d’idée ce damier. C’est un repère parfait pour aligner le périscope.
Un cargo moyen type 19, presque 5000 tonnes de féraille. Une jolie proie.
Je ressort mon calque, rapporteur , gomme et crayon et reporte la solution de tir que me tramsmet le Kaleun.
Nous sommes à son tribord, perpendiculaire à sa route. Un vrai cas d’école. Le Kaleun arbore un sourire de circonstance.
Vitesse 6 nds, distance 700m, angle AOB 62° droite. Torpille vitesse moyenne, profondeur 2,5m, angle de dispersion 2°. Ouverture des tubes I et IV. On le laisse tranquillement venir à notre 340 puis : LOS !!!!! Nos deux anguilles prennent le chemin tracé.
Deux impactes, des cris de joie : Hai Hai Safari !!! Il est 16h15.

Deux impactes, des cris de joie [/size]

Le Kaleun prend quelques photos depuis le périscope avec le Leica tout neuf que nous lui avons offert lors de sa prise de commandement. Ce type d’appareil peut s’adapter sur les réticules des périscopes. On n’arrête pas le progrès…

Ce type d’appareil peut s’adapter sur les réticules des périscopes. On n’arrête pas le progrès…

Deux impactes plein centre, niveau salle des machines à côté de son nom : le Ropner.
Surface ordonne le Kaleun.
Nous montons dans le kiosque. Nos mitrailleurs anti-aérien se mettent en position. On ne sait jamais….
Drôle de spectacle.
Le Ropner est touché à mort, mais pas une fumée, pas un incendie.

Le Ropner est touché à mort, mais pas une fumée, pas un incendie.

Il ralenti peu à peu et s’immobilise. L’équipage du navire décroche les canots de sauvetage comme à l’exercice, sans panique. Chapeau bas messieurs les angliches. La guerre n’empêche pas le respect de l’adversaire.
Impossible d’utiliser le 88 mm pour achever la cible, les vagues envahissent le pont avant.
Les canots se sont à peine éloignés du Ropner qu’une immense explosion fait vibrer le U-53. L’eau vient sûrement de s’engouffrer dans les chaudières brulantes du navire. En quelques minutes le bâtiment s’enfonce par l’arrière.

une immense explosion fait vibrer le U-53

D’un coup c’est le silence total. Quelques caisses flottent à la surface.
Les canots de se dirigent vers nous. Fidèle aux ordres, le Kaleun ordonne Cap plein Est et laisse les rescapés rejoindre les côtes anglaises. Ils ne sont pas arrivés avec cette mer démontée.

En quelques minutes le bâtiment s’enfonce par l’arrière.

Voilà une journée qui restera à jamais gravée dans nos mémoires. Vive le Reich millénaire !!!.
Pour fêter nos premières victoires, le Kaleun fait passer ses disques préférés sur la sono de bord. L’émotion nous gagne quand notre chanteuse nationale Lale ANDERSEN entonne de sa voie roque et inimitable notre chanson fétiche « Lili Marleen » :
Bei der Kaserne
Vor dem großen Tor
Stand eine Laterne
Und steht sie noch davor
So woll'n wir uns da wieder seh'n
Bei der Laterne wollen wir steh'n
Wie einst Lili Marleen. (bis)

Nous chantons tous les larmes aux yeux.
On sait que cette chanson est interdite par nos services de propagande et le NSDAP.
Si le Dr GOEBBELS nous entendait….
Cette chanson nostalgique a rencontré un grand succès auprès des soldats de la Wehrmarcht éloignés de leurs foyers et de leurs amies. Les « planqués » de l'arrière craignent que toute cette nostalgie diminue le mordant des combattants que nous sommes. Bien au contraire, elle nous rend que plus fort.
Que d’émotions après seulement 8 jours de mer.
A ce rythme, le record notre grand ancien l’Oblt. z. S. Reinhold SALTZWEDEL n’est plus un mythe.
C’est l’heure de rejoindre nos bannettes chaudes. Je prends la place de mon camarade de promo, l’Olt.ing Reimar MENHORN.

C’est l’heure de rejoindre nos bannettes chaudes[/size]

Demain sera un autre jour.

Ce message a été modifié par U796 - vendredi 22 aot 2014 à 19:46.
Fichier(s) joint(s)
Fichier joint  Journal_de_bord_1_9_sept_1939.doc ( 1.59 Mo ) Nombre de téléchargements : 49
 


--------------------
Citation
A me suivre, tu passes !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Rosso Corsa
posté lundi 06 juillet 2009 à 08:14
Message #2


*****
Bonne brise

Groupe : Membres
Messages : 708
Inscrit : 26/06/2005
Lieu : Paimboeuf plage ^^
Membre no 2029



Excellent récit biggrin.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
U796
posté lundi 06 juillet 2009 à 21:42
Message #3


Icône de groupe
Bonne brise

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 415
Inscrit : 11/05/2008
Lieu : Autun
Membre no 9820



Citation (Rosso Corsa @ lundi 06 juillet 2009 à 09:14) *
Excellent récit biggrin.gif


Merci.

Pour info, je suis sous GWX3.0, réalisme 100 % sans vue extérieure, nada, rien. J'aime ça.
Je calcule mes solutions de tir à "l'ancienne" conformément au manuel de notre génial V-2K mis en ligne sur MS.
J'ai terminé la patrouille racontée précédemment avec quelques aventures supplémentaires à vous raconter prochainement.
Actuellement en Mission 3 avec un gros convoi en vue (octobre 1939).
Personnellement j'apprécie le MOD MFM-Beta-4.1 qui ajoute une trentaine de bâtiments revus et corrigés par nos moddeurs US de Subsim. Vraiment superbe la finition, le réalisme et les détails.
Voulez-vous la suite ? wink.gif

Ce message a été modifié par U796 - lundi 06 juillet 2009 à 21:47.


--------------------
Citation
A me suivre, tu passes !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
erebus
posté lundi 06 juillet 2009 à 22:06
Message #4


**
Légère brise

Groupe : Membres
Messages : 99
Inscrit : 02/07/2005
Lieu : creil
Membre no 2036



A quand un livre....passionnant de réalisme!!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Rosso Corsa
posté mardi 07 juillet 2009 à 17:48
Message #5


*****
Bonne brise

Groupe : Membres
Messages : 708
Inscrit : 26/06/2005
Lieu : Paimboeuf plage ^^
Membre no 2029



Citation (U796 @ lundi 06 juillet 2009 à 22:42) *
Voulez-vous la suite ? wink.gif

s'te question....bien sûr biggrin.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gibus
posté mardi 07 juillet 2009 à 18:49
Message #6


Icône de groupe
Typhon

Groupe : Webmasters
Messages : 20736
Inscrit : 23/11/2006
Lieu : Bellerive sur Allier (03)
Membre no 4774



Citation (U796 @ dimanche 05 juillet 2009 à 14:55) *
J'espère que vous trouverez autant de plaisir à le lire que j'ai eu à l'écrire.

J'ai adoré !
Et de surcroît superbement documenté.


--------------------
Le Pacifique est un océan immense. Vous n'y trouverez pas l'ennemi si vous ne le voulez pas. Richard O'Kane.
En patrouille avec SH4 sur USS Skate

Comité de lutte contre le langage SMS, les fautes volontaires sur Internet et les anglicismes


Une pomme par jour éloigne le médecin ... à condition de viser juste. (Sir Winston SPENCER-CHURCHILL)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
illu
posté mardi 07 juillet 2009 à 19:27
Message #7


***
Petite brise

Groupe : Membres
Messages : 166
Inscrit : 18/04/2008
Membre no 9661



pfou ça c'est du récit ! du "lourd" happy.gif

j'ai bien ris avec le préposé au corvées de patates surpris en train de ronfler biggrin.gif


--------------------
SH3 => GWX 3.0
SH4 => TMO 2.0
Go to the top of the page
 
+Quote Post
U768
posté mardi 07 juillet 2009 à 19:40
Message #8


***********
Cyclone

Groupe : Membres
Messages : 8795
Inscrit : 04/09/2005
Lieu : Ile de France
Membre no 2116



Un très bon récit, bien documenté, quelques clichés et des commentaires que je ne partage pas complètement, mais c’est un récit sérieux qui nous est livré là par un passionné du jeu. C’est évidemment une initiative à saluer, merci U796 de ce récit d’une telle qualité qui nous immerge aussi bien dans notre jeu préféré.

U768
Go to the top of the page
 
+Quote Post
U796
posté mardi 07 juillet 2009 à 21:01
Message #9


Icône de groupe
Bonne brise

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 415
Inscrit : 11/05/2008
Lieu : Autun
Membre no 9820



Merci. smile.gif
Pour une première, c'est encourageant.


--------------------
Citation
A me suivre, tu passes !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Finky
posté vendredi 10 juillet 2009 à 22:43
Message #10



Vent calme

Groupe : Membres
Messages : 9
Inscrit : 03/03/2008
Membre no 9319



Citation
Il y a des rafales de MG 42 qui se perdent.


MG 34 plutôt si on se situe en 1939.

La MG 42 est employé à partir de ... 42.

Enfin, c'est juste pour dire quelque chose ... smile.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
BillyBCT
posté mardi 22 septembre 2009 à 09:06
Message #11


****
Jolie brise

Groupe : Membres
Messages : 351
Inscrit : 19/06/2009
Lieu : Loire
Membre no 13565



cool, et vivant avec les petits détails qui tue et nous montre que des êtres vivants sont là. les champignons, les wc au tout à la mer, le ping qui fait vraiement peur, les chants des baleines, la vie de ces gens avec une famille resté au pays.
Dans notre jeux si on coule touché pas des grenades... tanpis un verre de pastis, un bisous aux enfants, et à table! demain, on fera plus attention aux DD qui ne font pas de cadeaux. Et on oublie l'équipage fictif au fond de la grande bleue.
C'est bien de nous faire vivre ça, et en images en plus!
encore allez encore... ohmy.gif


--------------------
Dans l'armée, pour les uniformes il y a deux tailles : Trop grand et trop petit.
Processeur: intel i5 6600K avec un ventirad: be quiet! Pure Rock
Carte mère: asus Z170 pro gamer mémoire vive: 16Go DDR4 Crucial Ballistix Sport LT White (4x4Go) 2400 MHz CL16
Carte graphique: nvidia geForce KFA² GTX 970 EXOC Black Edition
Boitier: Fractal Design Define R4 Black Pearl Alimentation: LDLC QS-650w 80 PLUS Gold Onduleur: APC Back-UPS Pro 900G
Disque Dur: SanDisk SSD PLUS 240 Go + WD Blue Desktop 1 To SATA 6Gb/s 64 Mo
Go to the top of the page
 
+Quote Post
U796
posté vendredi 22 aot 2014 à 19:24
Message #12


Icône de groupe
Bonne brise

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 415
Inscrit : 11/05/2008
Lieu : Autun
Membre no 9820



Bonsoir les Kaleun,

Je viens de relire mon vieux récit et je me suis aperçu que des photos avaient disparu. Petit problème réglé.

Cordialement.



--------------------
Citation
A me suivre, tu passes !
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : lundi 27 janvier 2020 à 12:30