Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Flash...Flash...Flash
Mille-Sabords survit uniquement grâce aux dons de ses membres, MERCI !!!>

Don Mille-sabords


 
Reply to this topicStart new topic
> WP-Débrief du 13 juin 2020 - Une partie en meute...
ybar
posté dimanche 14 juin 2020 à 14:05
Message #1


Icône de groupe
Sémaphore 2018

Groupe : Modo de Section
Messages : 2587
Inscrit : 07/04/2007
Lieu : Republique du Maitrank
Membre no 6490



14h05 : la partie est lancée !
Le U-552 a son équipage au complet, notre U-307 ne dispose pas de timonier (l'officier plongeur accepte de gérer également ce poste)
Juste avant de couper le son de Discord (on utilise le son réel du submersible), j’entends que le U-552 à déjà repéré le convoi...

Je fait un tour d'horizon au périscope, mais je ne vois rien, nous passons à l'immersion périscopique et l'opérateur sonar, trouve le convoi dans notre arrière droit. Nous remontons à la surface et nous nous dirigeons vers ce contact.
Après quelques minutes, le convoi est en vue, il vient vers nous, un rapide coup de barre à gauche va nous permettre de lui couper la route dans quelques minutes, la décision de se placer entre les colonnes du convoi me semble idéale car les colonnes semblent suffisamment écartées pour effectuer des tirs par les tubes avant et arrière.

A 14h30, je coupe enfin la première colonne du flanc gauche, je demande à l'opérateur radio de transmette notre position, le cap du convoi ainsi que l'avertissement que nous sommes en position d'attaque avec tir probable dans les 5 minutes qui suivent...
N'ayant pas encore identifié avec précision un navire, nous n'avons à cet instant aucune idée de la vitesse du convoi.
Image attachée

Un membre de l'équipage qui se trouvait au périscope d'observation, signale un escorteur dans le gisement 110, avec ses 2 cheminées il est rapidement identifié :
c'est un destroyer Tribal ! Il est assez bien écarté de la première colonne et ne nous fera pas peur lorsque l'on sera arrêté en immersion périscopique.
Le navire choisi pour l'identification sera connu un peu plus tard, il s'agira d'un grand pétrolier de type 20 (HT20) de 125m de longueur.
Les 46 sec. nous indiquent une vitesse de 5,4 nds. Nous disposerons d'un temps supérieur aux 5 minutes annoncées.
Cela permettra au U-552 de disposer d'un peu plus de temps pour agir de leur coté.
L'opérateur radio nous signale qu'il a reçu un message du U-552, mais je ne l'entends pas bien dans le kiosque (distance trop grande + bruit des diesels)
Je confie au navigateur le soin de marquer ces infos sur la carte.
Nous avançons encore un peu afin de se placer entre les colonnes 1 et 2, et passons en immersion périscopique moteurs coupés afin de ne pas être entendu par le destroyer.

A 14h45, je demande à l'opérateur sonar de me rejoindre au TDC, nous sommes sur le point d'envoyer nos sardines.

Image attachée

Je ferai une rapide mesure des distances avec les navires identifiés. L'angle AOB sera évalué au pif car les navires sont à portée de tir.

Image attachée

Quatre torpilles avant sont lancées (la 4eme sur un magnifique PL6), une dernière torpilles sera lancée depuis le tube arrière sur le HF27.
Nous entendons les impacts des premières torpilles, après avoir été certain d'avoir touché le PL6 puis le HF27, nous plongeons de suite car le destroyer vient vers nous...

La descente est silencieuse et continue, j'avais souhaité maintenir la profondeur à 100m, mais nous avons continué à descendre???
Heureusement le fond étais proche et après un petit choc sans gravité (les moteurs avaient été coupés) nous sommes restés au fond en silence absolu.
J'ai rejoint l'opérateur sonar pour voir si le destroyer nous avait repéré...
Pas de ping, mais il tourne au dessus de nous et se met probablement à l'écoute.
Nous restons 20 minutes sur place en espérant qu'une attaque du convoi par le U-552 ne le rappelle plus loin.
Mais ce ne fût pas le cas, il restait toujours au dessus de nous...

Je souhaite alors remonter légèrement et m'éloigner de lui à faible vitesse.

Hélas, notre sous-marin a échappé à notre contrôle, la remontée s'est faite beaucoup trop vite et on a fait surface !!! crying.gif
Juste devant le destroyer qui d'un seul coup de canon a mis fin à notre belle partie.
Que s'est il passé dans le central ?

Image attachée

A part cette bévue, j'ai été très satisfait de mon équipage - merci pour cette belle partie icon_boire.gif

Ce message a été modifié par ybar - dimanche 14 juin 2020 à 16:10.


--------------------
L'union fait la force - devise nationale belge - Voir les tutos sur ma chaîne Youtube (cliquez ICI )


Go to the top of the page
 
+Quote Post
motrius
posté dimanche 14 juin 2020 à 15:58
Message #2


Icône de groupe
Tempête

Groupe : Webmasters
Messages : 3099
Inscrit : 02/02/2009
Lieu : ST CAST LE GUILDO (22)
Membre no 12151



Bien joué et bon rapport mon cher Yves !! smile.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Krashboom
posté dimanche 14 juin 2020 à 18:58
Message #3


***
Petite brise

Groupe : Membres
Messages : 118
Inscrit : 09/11/2009
Lieu : sud de la france
Membre no 14998



Exact
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Henri1a
posté dimanche 14 juin 2020 à 19:27
Message #4


Icône de groupe
Légère brise

Groupe : Equipage MS
Messages : 55
Inscrit : 14/12/2019
Lieu : 69130 ECULLY
Membre no 29088



Je viens compléter ce qui c'est passé lors de notre remontée hors contrôle qui à conduit à notre destruction.
Lors de l'ordre du capitaine de remonter lentement, nous étions posés sur le fond à 110 m de profondeur environ car je n'avais pas pu arrêter la descente au ballast de trim. ( avec le ballast d'urgence vidé dès 50 m) mais ça n'a pas suffit. à 100 m pile car le capitaine ne voulait pas de bruit d'air de purge. Pour remonter, j'ai vidé les trim. sans résultat. Mon collègue Cpt Falcon, le dive officer, m'a dit qu'il s'occupait de vider en partie les ballast principaux, ce qu'il a fait jusqu'à 30 m3 d'eau par ballast. Le soum est alors monté comme un bouchon, j'ai vite rempli le ballast de trim. et avant que j'ai pu remplir le ballast d'urgence, nous avions fait surface et étions coulé.
Une fin bien décevante après la brillante réussite de l'attaque. Invision-Board-France-03.gif

Mon analyse de cet avatar se résume aux faits que :
1 -Nous n'aurions pas du plonger si profond que l'on ne maîtrisait plus la descente. Dépasser 80 m de fond avec les soum de WolfPack à l’arrêt, c'est prendre des risques !
2 -On sait qu'avec 45 m3 d'eau par ballast ( 50 m3 maxi) on arrive juste à tenir un deskawash statique. Dépasser cette valeur de chasse c'est, à coup sur, s'exposer à un retour en surface inopiné. 30 m3 était donc, à mon avis, suicidaire car la chasse aurait du être bien plus progressive et sans précipitation pour décoller le soum du fond et trouver son équilibre avant de chercher à remonter.


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ybar
posté lundi 15 juin 2020 à 09:30
Message #5


Icône de groupe
Sémaphore 2018

Groupe : Modo de Section
Messages : 2587
Inscrit : 07/04/2007
Lieu : Republique du Maitrank
Membre no 6490



Il est exact que j'avais placé la barre un peu (trop?) haut.
Je voulais effectivement me rendre à 100m en silence - Chose habituelle avec SH3 ou SH5

Lorsque l'on se sait repéré (par un avion ou un navire proche qui alerte un escorteur), on exécute une plongée d'urgence.
Cette dernière peut se faire bruyamment pendant les quelques minutes qui nous font descendre à 100m (voire 150m)

Avec WOLFPACK, on doit gérer les ballasts, et donc maitriser la descente ou la remontée.
D'après ce que tu nous a rapporté, je pense qu'une formation "académique" nous est à tous utile et nécessaire (moi y compris)

Je vais mettre à l'agenda une mission (en mode tuto cela suffit) afin de vérifier les contraintes du sous-marin....


PS) Je viens à l'instant de refaire un test dans le carreau 4955 (fond à 110m)
Essai avec les moteurs coupés, ballasts principaux tous deux à 50m3 et le négatif vide !
En remplissant complétement le Trim à 15 m3, je suis descendu silencieusement à 100 m en à peine 3 minutes.
En vidant le trim à 8 m3 (consumation raisonnable d'air) on peut stabiliser le sous-marin.

En faisant tourner les moteurs en super ralenti et en jouant sur les barres de plongée, il me semble que l'on peut atteindre les 100m en moins de 3 minutes. wink.gif

D'autres essais ont été réalisés en juin 2020:
http://www.mille-sabords.com/forum/index.php?showtopic=60323

Ce message a été modifié par ybar - samedi 27 juin 2020 à 11:22.


--------------------
L'union fait la force - devise nationale belge - Voir les tutos sur ma chaîne Youtube (cliquez ICI )


Go to the top of the page
 
+Quote Post
Henri1a
posté lundi 15 juin 2020 à 15:58
Message #6


Icône de groupe
Légère brise

Groupe : Equipage MS
Messages : 55
Inscrit : 14/12/2019
Lieu : 69130 ECULLY
Membre no 29088



Bonne idée que cette "formation" collective !

Je dois préciser des choses après re-lecture de mon rapport, avec plus de recul.
Je l'écrit car c'est plus facile pour moi plutôt que d'expliquer oralement.
Bien que mon poste soit celui de navigateur, je me suis placé au Trim Tank (TT) durant l'attaque pour compenser le délestage du au départ des 5 poissons de 1 tonne chacun et ne pas risquer de faire surface tout en conservant l’immersion périscopique ( nous étions à l’arrêt donc seul le TT peut stabiliser la profondeur).
Quand le capitaine à donné l'ordre de plongée d'urgence silencieuse, sans remise en route des moteurs, j'étai en place et j'ai effectué la manœuvre en ouvrant en grand le TT, puis je suis allé au Négative Tank (Ballast d'urgence) que j'ai ouvert, refermé et vidé aussitôt car nous descendions assez vite et passions les 50 m de profondeur. A 90 m, j'ai voulu commencer à chasser au Trim mais le Pacha m'a demandé de ne pas faire de bruit avec mon air comprimé, et j'ai stoppé la chasse, sachant que nous continuerions la descente.
Nous avons donc continué la plongée et le Dive Officer, après avoir consulté "l’écho ranger", a déduit que le fond se trouvai à 110 m environ. Il a été décidé de se poser sur le fond où l'on a attendu près de 20 min, le destroyer toujours au dessus de nous.
Lorsqu'il a été décidé une remonté très lente pour s'éloigner du destroyer avec un "régime silencieux" de moteur, j'ai repris place au TT. J'ai chassé au Trim puis j'ai vu que l'on était à la limite verte inférieure de l'indicateur de pression d'air disponible (150 kg/cm²) . Le soum n'a pas décollé du fond et le Dive Officer a chassé aux principaux jusqu'à ce que le soum décolle ... et entame sa remontée en flèche. Il n'a pas été tenu compte de l'inertie du bateau de quelques 800 tonnes ni de la compressibilité de l'air qui n'a pas chassé instantanément l'eau des ballasts compte tenu de la pression extérieure d'environ 10 kg/cm² (+1 kg/cm² chaque 10 m de profondeur supplémentaire).
La remonté s'est faite durant moins d'une dizaine de seconde soit environ 10 m/s de vitesse ascensionnelle ou 1 tr/s sur le cadran d'indicateur de profondeur du TT. J'ai compris qu'on était mal parti et j'ai ouvert les vannes du Trim mais je ne sais pas à quel taux de remplissage nous étions lors du canonnage fatal. C'est pendant ce remplissage du TT que j'ai lu 30 m3 sur les indicateurs des ballasts principaux .
Pour ma part, je suis descendu jusqu’à près de 140 m mais en descente très lente, à la limite de la stabilité. Par contre, en descente rapide, j'ai implosé vers 240 m sans pouvoir rien contrôler. De toute façon, à ces profondeurs le temps de vidange même partielle du TT (donc de stabilisation de la plongée) atteint facilement plusieurs minutes et il ne faut pas trop attendre pour commencer la purge.
Dans certains cas, j'ai du utiliser les barres de plongées, donc les moteurs électriques, pour amorcer la remontée en prenant garde de ne pas mettre trop d'incidence sous peine de perdre le contrôle.
Je me demande si, posé au fond, les hélices du soum sont suffisamment protégées pour les démarrer ce qui permettrai un décollage en douceur avec les 2 ailerons cabrés. C'est ici la première fois que je me posai sur le fond !

Je suis impatient de tester avec vous les possibilités de nos engins.

Un autre sujet est la partie dite "en meute".
Je n'ai pas vu l’intérêt de cette pratique car, de fait, nous avons mené seuls notre approche et notre attaque. Aucune concertation n'a eu lieu pour agir en commun. Sais-tu s'il y a un Débriefing commun ou pas ?


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Henri1a
posté mardi 16 juin 2020 à 09:37
Message #7


Icône de groupe
Légère brise

Groupe : Equipage MS
Messages : 55
Inscrit : 14/12/2019
Lieu : 69130 ECULLY
Membre no 29088



Citation (ybar @ lundi 15 juin 2020 à 10:30) *
En vidant le trim à 8 m3 (consumation raisonnable d'air) on peut stabiliser le sous-marin.



Tout à fait d'accord, mais je te rappelle que tu as refusé que je chasse au trim pour cause de bruit intempestif ! rolleyes.gif


--------------------
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mahzel
posté jeudi 18 juin 2020 à 00:28
Message #8


*
Très légère brise

Groupe : Membres
Messages : 25
Inscrit : 11/01/2008
Lieu : Toulon
Membre no 8916



Je suis désolé, ce sera plus court de mon côté, vu que je n'ai pas pensé à relever des éléments de débriefing de mon côté.
Ce que j'en retiens en bref :

-On était bien positionné avant droit du convoi, estimé en route N (010) pour environ 7nds.
-Une première approche ratée puisqu'on a mal compris vos messages radios, du coup, le convoi s'est disepersé sous votre attaque alors qu'on était encore en pleine préparation.

-Passage sur l'avant du convoi (je passe de Navigateur à Capitaine suite à une défection biggrin.gif), nous sommes toujours à l'IP.
-Sur l'avant gauche, nous repérons le marchand armé, et la Tribal sur l'arrière du même côté. Je décide de m'éloigner d'abord en immersion en maintenant la Tribal en Gisement 120-150 (qui se trouve entre 600m et 1500m selon ses caps à ce moment là..... Toujours indetecté), puis répète l'opération avec le marchand armé, ce qui m'amène plein front du convoi (environ 45 minutes), en position d'engagement des deux colonnes + marchand armé. Une partie de la manoeuvre est faite deck awash (on spot d'ailleurs un sous-marin qui est resté TRES brièvement en surface tongue.gif) puis en surface, en conservant le marchand armé en limite de portée visuelle comme référence.

-Plongée lorsque la tête de convoi est à 6000m. On stope, et on relève des éléments but.

-Première salve de 4 sur les 4 marchands restants (dont l'armé). J'ai deux frappes simultanées, qui tappent à priori pour moi sur le même bateau alors qu'elles ont bien tapées les deux cibles attendues, qui se croisaient juste visuellement à ce moment là (j'ai bêtement cru que le décalage en temps avait fait son oeuvre, ce qui est idiot au vu de la situation et des intervalles de tirs.). Donc une cinquième part sur un bateau en train de couler. La torpille tirée sur le batiment en inclinaison faible rate (AoB 5, pas idéal), mais le marchant armé y passe.

-Une dernière torpille conclue ce convoi. Une nouvelle fois je m'éloigne de la Tribal qui arrive droit sur nous en gisement 120, puis 150 à environ 2000m et enfin 180.

-Surface à 4000m de la Tribal, toujours non détecté. Retour à quai.

Merci à l'équipage qui a suivi mes directives de Capitaine inexpérimenté, j'ai sans doute parfois été un peu buté sur l'allure à cause du fond très proche. Mais pour le reste ce deuxième engagement s'est très bien passé. Pas de descente (Heureusement, on n'avait que 25m sous la quille par endroit d'où mon insistance à absolument éviter toute contre-détection.)

Bref, une bonne partie, et je risque de refaire Capitaine à l'avenir smile.gif


--------------------
Diwel didrouz maro pa denn.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gibus
posté jeudi 18 juin 2020 à 12:32
Message #9


Icône de groupe
Typhon

Groupe : Webmasters
Messages : 21737
Inscrit : 23/11/2006
Lieu : Bellerive sur Allier (03)
Membre no 4774



Citation (Mahzel @ jeudi 18 juin 2020 à 01:28) *
-Surface à 4000m de la Tribal, toujours non détecté.

Sur n'importe quel autre simulateur, à cette distance on est mort ! question.gif


--------------------
Le Pacifique est un océan immense. Vous n'y trouverez pas l'ennemi si vous ne le voulez pas. Richard O'Kane.
En patrouille avec SH4 sur USS Skate

Comité de lutte contre le langage SMS, les fautes volontaires sur Internet et les anglicismes


Une pomme par jour éloigne le médecin ... à condition de viser juste. (Sir Winston SPENCER-CHURCHILL)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mahzel
posté jeudi 18 juin 2020 à 18:39
Message #10


*
Très légère brise

Groupe : Membres
Messages : 25
Inscrit : 11/01/2008
Lieu : Toulon
Membre no 8916



La météo était brumeuse, on la voyait à peine à cette distance. Désolé j'ai oublié de préciser.


--------------------
Diwel didrouz maro pa denn.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : mardi 27 octobre 2020 à 19:58