Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Flash...Flash...Flash
Mille-Sabords survit uniquement grâce aux dons de ses membres, MERCI !!!>


 
Reply to this topicStart new topic
> Questions/réponses sur les soum RC
u2336
posté samedi 09 avril 2005 à 14:30
Message #1


**
Légère brise

Groupe : Membres
Messages : 51
Inscrit : 28/03/2005
Lieu : Paris
Membre no 1739



Voilà, j'en suis venu à cette hypothèse :

Très chers membres de ce forum, donc fans des sims navales (ou du moins interessés), je suppose qu'il vous ait dejà venu à l'esprit l'envie de voir vos modèles 3D préférés dans un lac...

M'étant spécialisé dans le sm RC, je ne traiterai que ce sujet. Je vais d'abord repondre aux questions que j'ai pu me poser avant de débuter. J'eus la chance de rencontrer un spécialiste angevin de ce sujet (qui est devenu un de mes meilleurs amis) et qui m'apporta une grande partie du savoir que je désire partager maintenant.

Ne vous inquietez pas, rien de bien compliquer ici, je vais d'abord apporter une reponse aux questions les plus basiques. Si vous desiriez approfondir, a vous de me poser votre probleme.

Voici le QLPF (Questions les plus frequentes wink.gif ) :

- Faut-il avoir une bonne connaissance en radio-modélisme avant de plonger dans les sous-marins?

En ecoutant bon nombre d'anciens, il faudrait répondre oui. Mais je suis le parfait contre-exemple. N'etant pas plus doué que Mr tout-le-monde, appartenant à la classe du bon français moyen, j'ai réussi a demontrer à ceux qui m'assuraient de commencer en construisant des bateaux RC pour débutant que la volonté était parfois suffisante à remplir ses objectifs. Mon premier projet de sm RC fut le Seawolf de Robbe et ce premier essai fut transformé ! une vingtaine d'autres sm RC allaient suivre....
Donc si votre envie de faire un sous-marin est réelle et motivée, et bien foncez !

- Est-ce qu'un sous-marin radio-commandé coute cher ?

Oui....et non.....

OUI, comme la plupart des modèles RC quelque soit le type. J'entends par cher l'aquisition GLOBALE de toute l'infrastructure necessaire a la realisation d'un tel projet. Comptez a peu près 300 euro / kg pour un sm RC. Ne vous evanouissez pas tout de suite !!! biggrin.gif Pourquoi un tel prix au kilo ? Nous avons calculé cette moyenne en comptant ABSOLUMENT tout ce qui est requis pour la construction (sauf la table de travail, le café et la pension alimentaire apres le divorce...), c'est-à dire, le kit en lui-même, les consommables, l'equipement RC,les outils...
Le prix de revient est a peu pres le même pour un projet scratch-built (lorsque l'on ne part pas d'un kit du commerce)

Et NON, car apres avoir fait l'aquisition des outils, de l'equipement RC et des consommables (qui ne se consomment pas si vite il faut le dire....), le prix d'un projet suivant baisse. Un petit sm à plongée dynamique, par exemple, n'utilisant que 3 voies, ne reviendrait pas plus cher qu'un bateau de surface a peine detaillé.

-Comment plonge un sous-marin radio-commandé?

Il existe 2 types de sous-marins RC, les sm à plongée dynamique et les sm à plongée statique. Les premiers utilisent la propulsion et les barres de plongée pour s'enfoncer et disparaitre sous la surface, les seconds comme les vrais sont munis de ballasts. Les ballasts pour ceux qui ne le sauraient pas, sont des capacités que l'on remplit ou vide afin d'alourdir ou aleger le sm. Les barres de plongée ne servant alors que pour changer de profondeur d'immersion. Le but dans un sous-marin à plongée dynamique est d'obtenir un modèle assez lourd afin que sa flottabilité soit la plus faible possible (tout en restant positive sinon c'est une seule et unique plongée, on appelle cela un sous-marin jetable smile.gif) les plongées seront alors faciles et garder une immersion constante sera un jeu d'enfant.
La pesée d'un sous-marin à plongée statique requière de longs moments passés dans la salle de bain (ou autour de la piscine pour les plus chanceux) pour trouver l'equilibre entre flottabilité positive en surface et flottabilité neutre en plongée statique. (sachez que pour info, cette flottabilité change avec la qualité, la temperature et la nature de l'eau...)
Le(s) ballast(s) d'un sm à plongée statique peut (peuvent) être rempli(s) et vidé(s) au moyen : d'une pompe, de gaz, d'air comprimé...Tout est possible.....même le principe des seringues electriques est utilisé par certains !

-Est-ce que les ondes radios passent dans l'eau?

oui mais pas n'importe quelle eau !! Dans de l'eau douce pure d'un lac de montagne à 5000 m d'altitude au Perou, esperez une portée de plusieurs dizaine de metres en vertical smile.gif
Sinon dans nos etangs, lacs, suivant encore des facteurs variés (temp, turbidité....) comptez sur une portée de sécurité de 3 à 5 metres de profondeur. En piscine, si le chlore n'est pas en trop grande quantité c'est un peu mieux.
Oubliez la navigation en eau salé : les ondes radio ne passeront pas (Chlorure de sodium oblige...), obligation de faire sortir l'antenne de la surface et necessité de nettoyer A FOND le modele apres chaque navigation (l'eau salé n'est pas recommandé pour les joints et le métal....)

-Comment assurer l'étanchéité parfaite du sous-marin?

Très bonne question, merci de l'avoir posée smile.gif !!!
ET bien tout simplement par l'utilisation à outrance wink.gif de joints de toute sorte. Joints toriques, à levres, plats....
Pour le passage des commandes par exemple, un cerclage de laiton tourné muni d'un joint torique ou de 2 joints à levres baignant dans de la graisse suffit à assurer l'etanchéité du modèle jusqu'a des profondeurs depassant les 30 mètres ! Pour l'arbre d'helice, même combat ! Surtout ne vous contenter pas d'un simple tube d'étambot graissé....ca marche peut-être pour les bateaux mais pas pour les sm.....ou alors c'est la fuite assurée !
La fermeture du ou des capots d'accés peut se faire par un couvercle en alu, plexi ou lexan munis de joints plats au silicon fermé par des vis et ecrous. Ou par une baillonnette : 2 anneaux de metal tournés avec un pas de vis et une gorge pour un grand joint torique. Ce dernier système est, selon mon experience, le plus fiable mais le moins pratique pour l'accés et la modularité du modèle.

Et la question qui est la plus posée autour des plans d'eau :


-Mais, monsieur ??? Comment faites-vous pour voir votre sous-marin quand il est sous l'eau ?

Degage petit ! Allez ouste....va voir ta mère ! biggrin.gif biggrin.gif Non mais, on va pas se faire emmerder le dimanche....

Bon serieusement, cette question n'est pas si bête et je dois avouer me l'être posée avant mon grand plongeon. Et bien pour y repondre tout simplement : on ne le voit pas forcement !! Et c'est l'un des interets de cette discipline (non non je ne suis pas fou laissez moi vous expliquer)
Il faut de la rigueur pour construire un sm RC, la moindre erreur est tout de suite sanctionnée plus ou moins gravement. Mais il en faut aussi pour le piloter. Des artifices éléctroniques nous permettent de maintenir, par exemple, le sm a profondeur constante, à une assiette constante.
L'un des plus grands plaisirs du pilote est de reussir a maintenir une profondeur periscopique constante et de faire apparaitre ce qu'on appelle dans notre jargon "la bulle" (une bulle d'air apparait sur le mât du periscope si la vitesse, l'attitude et la profondeur restent les plus stables possible). Nous pouvons donc garder le contact visuel avec le modele grace au peri.
Si nous devions le perdre de vue, il existe des procedures d'urgence à appliquer pour recuperer le contact et eviter une perte momentaneé ou même un naufrage. Cela fait parti du plaisir, c'est ce qu'on appelle l'adrénaline.....les pilotes d'avions, d'helicos connaissent cela !

Ne prenez pas peur. Des systemes de securité appelés "failsafe" assure la remontée d'urgence en cas de perte de signal, de profondeur max atteinte (sous reserve qu'il reste assez d'energie, de gaz, d'air pour permettre la remontée).


Voilà pour le moment.

N'hesitez pas a me poser vos questions, je tacherai d'y repondre le plus vite possible.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Skwal
posté samedi 16 avril 2005 à 07:48
Message #2


*******
Grand-frais

Groupe : Membres
Messages : 1856
Inscrit : 27/02/2002
Lieu : Essonne
Membre no 18



salut, il te faut quoi comme radio-commande (nombre de voies) pour un sub a plongee dynamique?

pour vider les ballasts remplis d'eau, tu utilises quel principe? une bouteille d'air comp. rechargeable type bouteille Air Comp pour les gilets des plongeurs sous marins? ou une bouteille aerosol que tu changes une fois qu'elle est vidée??

t'as jamais envisagé d'equiper un de tes subs de feux et d'une micro camera, histoire de voire ce qu'il y a sous l'eau ??

merci et a+ wink.gif


--------------------

Escadrille SH-60 Lutte anti sous-marine M-S
Dangerous Waters

SKWAL
alto bellus, sub marinis abe fionis

Go to the top of the page
 
+Quote Post
u2336
posté samedi 16 avril 2005 à 11:35
Message #3


**
Légère brise

Groupe : Membres
Messages : 51
Inscrit : 28/03/2005
Lieu : Paris
Membre no 1739



Salut !

Pour un sm à plongée dynamique, une radio 3 voies te suffira (mais puisque les radios 3 voies sont pour la plupart des radios dédiées aux voitures, elles sont équipées de volant....sans interet pour nous.....smile.gif )
Donc un système radio 4 voies sera parfait et permettra de commander en bonus une fonction on/off supplémentaire !

Au niveau des frequences, tout passe, mais j'utilise la 41 Mhz (frequence légale en France). Mais par experience, les 27; 35;40 et 75 Mhz fonctionnent aussi !

En ce qui concerne le ballast, j'ai a peu près tout testé :

- pompe électrique : pas mal, il faudra une très bonne pompe sinon gare aux incidents ! Suivant le type de pompe (engrenage, peristaltique) il te faudra un certain temps (comme pour le fût du canon...) pour remplir et vider le ballast (c'est assez réaliste d'ailleurs)

- soufflet et baxter (ballast déformable) : lié au systéme à pompe, c'est pas mal aussi, très précis. Cependant gare aux fuites avec le baxter, bien contrôler la poche avant de plonger. Attention le changement de volume du ballast crée une surpression a l'interieur du compartiment étanche (pratique pour lutter contre la pression sous l'eau, mais en cas de fuite c'est le naufrage assuré à moyen terme....la surpression se transformera en dépression et remplira le sm d'eau inexorablement)

- piston (seringue électrique) : très très precis ( surtout si l'on utilise un compteur de tours magnetique couplé au moteur électrique du piston). Meme remarque que precedemment : surpression. Avantage : plongée au gramme près !

- Gaz : le plus rapide, le plus sûr, le preféré de beaucoup de modeliste....mais "tant qu'il y a du gaz".....biggrin.gif
Avantage : rapidité des reactions, peut-être très précis aussi, grande autonomie avec peu de gaz (utiliser phase gazeuse et non liquide !) On peut utiliser tous les gaz possibles (sauf ceux nocifs a la couche d'O3)

Attention au butane !!! ne pas fumer ! Blague mis a part (comme l'utilisation des batteries aux plomb dans un sm) l'utilisation de gaz reste dangereuse, il faut savoir ce que l'on fait

Comme tu le vois tous ces systèmes sont adaptés au modélisme sm, il faut bien les connaître et surtout choisir le système le plus approprié au type/taille du sm.

Bonne plongée !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Akula
posté lundi 04 juillet 2005 à 21:43
Message #4


*
Très légère brise

Groupe : Membres
Messages : 11
Inscrit : 10/03/2005
Membre no 1605



Salutation amateur de soumRC !

T'as oublié de mentionner que dans l'eau salée il fallait rééquilibré le soum...

Pour le(s) ballast(s) le top restant quand même (à mon avis dry.gif ) les ballast à piston. Pour la facilité d'installation, de fonctionnement et la sécurité -> plus de signal ou de jus dans la batterie sad.gif et hop ! on chasse ! laugh.gif

Maintenant et grace au matos (ballast, coque, système electronique d'assiette...) que l'on trouve sur le net, je pense que le soum RC est à la porté de n'importe qui d'un temps soit peu patient.

Si ça intéresse quelqu'un : http://cgi.ebay.com/ws/eBayISAPI.dll?ViewI...5985457343&rd=1

Sinon félicitation pour les explications claires et intéressantes.

Qu'as tu fait comme sub ? et quel type de matériau (fibre, bois...) utilise-tu ?


--------------------
Les surfaciers sont tous jaloux !!

J'vais me faire des amis avec ça... :P
Go to the top of the page
 
+Quote Post
nonorv
posté vendredi 16 septembre 2005 à 18:32
Message #5



Vent calme

Groupe : Membres
Messages : 2
Inscrit : 16/09/2005
Membre no 2124



Merci pour ces conseils. Je suis justement en train de construire un soum rc (mon premier) à partir d'un tube
PVC 125 et 2 tampons de visite aux extrémités. Rien de très inovant en soit !

Mais u2336 tu parles de ne surtout pas se limiter au tube d'étambot pour l'étanchéité. Or je prévoyai justement
d'utiliser un tube pour l'arbre d'hélice mais aussi pour les gouvernes de profondeur et de direction.

Eventuellement pour les gouvernes je peux adjoindre aux tubex des soufflets en caoutchouc mais
pour l'arbre d'hélice, comment faites-vous ?????????????
Je n'ai pas de tour, alors difficile de fabriquer des passe-coque.

De plus, le soum SEAWOLF de ROBBE ne se contente-t-il pas d'un simple tube pour l'hélice ?

J'espère vos réponses nombreuses.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité_thetyran_*
posté dimanche 11 juin 2006 à 15:40
Message #6





Invités






je suis pas un amateur de sousmarin mais voici un ptit lien sympa.

http://arn.gui.free.fr/
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : mardi 07 dcembre 2021 à 03:28