Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Flash...Flash...Flash
Mille-Sabords survit uniquement grâce aux dons de ses membres, MERCI !!!>

Don Mille-sabords


48 Pages V   1 2 3 > » 

<S639>AMAZ...
Écrit : lundi 15 octobre 2018 à 18:05


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (Lazuli @ dimanche 14 octobre 2018 à 10:56) *
Amaz', as-tu récupéré les deux, trois plans ???
smile.gif


Salut Lazuli,

C'est dans la boîte !
Formidable la doc, il y a même les épures de mise en forme. Cela facilitera le travail 3D

Merci Compagnon !
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436581 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : lundi 15 octobre 2018 à 17:54


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bonsoir Gibus,

je suis désolé pour cette réponse tardive, je n'étais pas disponible.

Citation (Gibus @ lundi 08 octobre 2018 à 22:25) *
… / ...
Je posais la question de savoir si Casabianca pouvait être joué en multi avec TMO car il m'a semblé avoir lu quelque part qu'il empruntait ou supprimait des fichiers
de TMO, ce qui nécessitait la construction d'un mod spécifique. Je crois avoir compris la réponse.

Dans un premier temps, j'avais intégré dans le Mod "Casa" des éléments du T.M.O., afin de profiter de ses avantages en cas d'utilisation SH4 sans Mod, sans TMO (MS etc.).
Je pensais qu'en cas d'utilisation avec les 1-Mods TMO + 2-MilSab + 3-Casa (soit dans cet ordre ou autre), cela ne poserait pas de problème en cas de désactivation du Casa.
La désactivation du Casa provoque aussi l'effacement des fichiers TMO communs au Casa. cela devient un foutoir pour les non-initiés.

Bien que la solution soit simple, il suffit de tout désactiver à partir du JSGME, puis de réinitialiser 1-TMO + 2-MilSab,
je préfère revoir entièrement la structure du Mod Casa.



Citation (Gibus @ lundi 08 octobre 2018 à 22:25) *
Et c'est pourquoi je prolongeais ma question avec :
"quelles sont les unités adverses, notamment italiennes, qui pourraient être proposées pour construire des parties.
Je pense en particulier aux sorties de la Regia Marina pour protéger les convois à destination de Rommel en Libye, entre autres ...
"

Le Mod "Europa Trafic Elements" (E.T.E.) peut fonctionner sans le Casa. A priori il n'y a aucune raison de rencontrer le problème évoqué précédemment.
Je précise que ce Mod est en cours d'évolution donc non achevé.
Il s'agissait pour moi de le charger au maximum avec des unités, d'horizons divers, intéressantes pour un sous-marin français dans son cadre historique (plus ou moins respecté).
Comme ce Mod est conséquent en volume, je n'avais pas d'autre solution que de le mettre à disposition à l'aide de l'espace de téléchargement de Mil Sab.
Il est certain, que pour avoir une version homogène avec l'ensemble de SH4, il sera nécessaire de revoir chaque unité, plus précisément celles souhaitées rapidement.

Donc les unités Italiennes peuvent être intégrées telles quelles, mais je ne garantis pas que cela convient à un jeu de compétition, sans quelques révisions.
Peut-être que les destroyers, Corvettes ou croiseurs légers doivent subir quelques modifications à l'instar du NDD_ZClass (T 34&36) germaniques.
Mais là je pense que sera plus rapide, car j'ai bien défriché la zone de travail.

Citation (Gibus @ lundi 08 octobre 2018 à 22:25) *
En revanche, je ne suis pas du tout convaincu de l'utilité d'une carrière française dans l'Océan Indien avec TMO + MilSab.
Les japonais en ont été chassés dès avril 1942 et n'y sont jamais revenus sauf quelques brefs convois rapides de destroyers en mer d'Andaman.
Les joueurs risquent de s'ennuyer ferme ...

Si d'aventure, les joueurs désirent s'attaquer aux campagnes U.S. existantes, cela est déjà fait et ne sera pas à faire.
Cela ne choquait pas de faire une campagne US à bord d'un corsaire français.

Mais en restant dans le cadre historique, les français n'ont pas eu que des forces de l'axe, y compris japonaises, à combattre.
Pieds et mains liés par l'Armistice, les français durent faire face à plusieurs adversaires en Afrique, Océan Indien, Indochine etc.
Une petite force FLFN s'était formée en Nouvelle Calédonie, alors de là à extrapoler un petit peu …

En attendant, un nouvelle version du NDD_ZClass - AMZ v.0.03 est disponible Ici
.
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436580 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : lundi 15 octobre 2018 à 17:17


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Evolution du NDD_ZClass (Type 34 & 36)

Dernière mouture

Travaux :
- Hydrophones et Sonars germanique en fonction des époques
- ASW Deep Charge, DCRack et Kgun germaniques (Amazone), varient dans le temps

Le KGun_Ge_AMZ


Image attachée


En mouvement

Image attachée



Image attachée



Le DCRack_Ge_AMZ


Image attachée



Image attachée



Image attachée




Le dossier .pdf du Mod : Fichier joint  A_Lire_AMZ.pdf ( 758.79 Ko ) Nombre de téléchargements : 1



Le Mod : Fichier joint  MOD_NDD_ZClass_AMZ__0.03.7z ( 5.75 Mo ) Nombre de téléchargements : 0
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436574 · Réponses : 31 · Lectures : 1530

<S639>AMAZ...
Écrit : dimanche 07 octobre 2018 à 17:21


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (Lazuli @ dimanche 07 octobre 2018 à 18:12) *
Je n'ai pas ma doc !!!! Elle est au travail, qu'est-ce qu'elle fout là-bas...???

… Alors et toi … tu n'es pas au travail ? …


Pas de sushi … Allez bonsoir Simon.
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436389 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 18:52


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (U 2518 @ samedi 06 octobre 2018 à 16:01) *
bonjour,
le Jean-Bart et le Richelieu avaient des tourelles de 380 (2 tourelles quadruples à l'avant) et pas de 480,( erreure de frappe sleep.gif )
j'ai terminé mon école d'armes au groupe: école -Jeant-Bart, Suffren, Montcalm c'est loin angel_not.gif


Bonsoir Pays,

Bin, vous êtes tous des anciens du Jean-Bart !!!
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436380 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 18:08


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Pour Gibus

Par trois fois j'essaye d'attirer ton attention sur un truc particulier, car je souhaiterais que l'on me conforte dans mon raisonnement :

Voilà le truc.
Ces valeurs sont extraites des fichiers AI_Sensors.dat (/ Data/ Library pour TMO ou /Data Library / SipParts / Sensors_Ge_AMZ.dat ),
il ne s'agit pas d'erreurs d'écriture de ma part.
Là, comprends-tu ce qui me chagrine ?

Image attachée


Si bien, en première instance, j'avais créer mes Sonars avec des valeurs de sonar, et pour hydrophones les données correspondantes.

Image attachée Image attachée

Il s'avère que les rubriques sont inversées. Personne n'en fait part, nul part …


Autre chose qui me vient à l'esprit concernant ton propos sur le comportement des Escorteurs.

- IA des Destroyers, n'utilise qu'un seul senseur à la fois :
  1. s'il écoute, il n'utilise pas le Sonar
  2. Si il utilise le Sonar actif (Ping), il n'écoute pas avec ses Hydrophones

Pour cette raison, on ne peut pas découvrir l'inversion sus-citée, sinon que foutre le nez dans les fichiers.

Autre considération qui vient pondérer la sensibilité des capteurs est sa valeur combatante : Novice, Vétérant, Elite …

IA choisi le capteur le plus approprié en fonction de l'indiscrétion. S'agissant d'un escorteur seul, après une indiscrétion remarquée à l'hydrophone ou en visuel, il utilise le sonar pour localiser avec certitude.
Si il perd la trace au Sonar actif ou s'il a décrocher par une évasion de la cible, celui-ci bascule automatiquement en mode Ecoute Hydrophone.
Le sonar représente un danger si le gibier est dans la zone de détection de la base du Sonar et au-dessus de la thermocline.
Lorsque l'on pointe sur la carte les DD, ils affichent (en fonction de l'option du jeu) différents cercles, 3/4 cercles ou demi cercle, représentant les zones de détection visuelle ou d'écoute /accrochage sonar.
Ces infos sont à titre indicatif, car elles n'évoluent pas en fonctions des paramètres météo, vitesse, ou valeur combattante.

La tactique de l'IA lorsque les destroyers sont en meute, est d'avoir plusieurs qui "Pinguent" en faisant des ronds, alors qu'il y a toujours un plus discret qui écoute passivement.
Ce dernier change de cap de temps en temps afin de s'affranchir de sa zone d'ombre arrière.
si le convoi s'éloigne trop, les escorteurs "Actifs"reprennent leur formation, mais il restera sur le lieu de la dernière indiscrétion, un guetteur silencieux.

Bon je crois que chacun aura sa propre opinion sur le sujet, mais il est toujours intéressant d'échanger afin de faire découvrir.

D'autre part Gibus, pourrais-tu me pointer, s'il te plait, quelques liens vers les missions (Multi joueurs)
mettant en jeu le NDD_ Zclass lors de vos rencontres nocturnes ?
Je ferai quelque tests pour pour le Multi avec Zclass=Type34.
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436379 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 15:32


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (DSM @ samedi 06 octobre 2018 à 14:58) *
… Pour info, le petit canon accolé à la tourelle du 480, ne servait pas à percer les avant-trous laugh.gif , mais pour vérifier le pointage des 380 (version officielle du premier-maître instructeur).


Alors c'était ça …
Image attachée


Quand j'ai réalisé les 380 du Dunkerque, en regardant des vieux documents, je distinguais mal.
Je me disais qu'une mitrailleuse ne pouvait pas pivoter, alors je n'avais représenté que la plateforme.


Image attachée Image attachée

C'est toi le gars qui rentre dans la piscine ?
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436375 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 15:21


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


MerKi La Zuzule !!! et attention … des vieux requins se baignent dans D.W. !!!

  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436374 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 11:06


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Pour Lazuli !!!

Salut compagnon,
Je te sollicite, pour savoir comment obtenir des plans de formes (Coque et pont) des cuirassés classe Richelieu.
Peux-tu me venir en aide ???

Merci à toi jeune (quelle chance !) ... loup de mer !
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436367 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 06 octobre 2018 à 11:01


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (DSM) *
Voici des photos du Jean Bart, prises en 1966 lors de mon service militaire.


Salut DSM, elles sont superbes tes photos !
La qualité est excellente, les détails ressortent bien.
Souvent je prends en référence des images d'époque, ou des photos de maquettes disponibles sur la toile, mais celles-ci me seront fortes utiles pour la 3D.
Si nécessaire, suivant l'avancement je te solliciterai si cela ne te dérange pas.

Merci à toi !
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436366 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : vendredi 05 octobre 2018 à 07:15


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bonjour,

Alors Gibus, la véritable question à se poser est celle subrepticement posée en Nota ci-dessus.
Les distances Hydrophone <<<~>>> distances Sonar ???
Hydrophone et Sonar, ou alors Sonar et hydrophone ???

Quoi qu'il en soit, SH4 prend ces valeurs et les interprète suivant les algorithmes des programmeurs. Nous n'avons aucun contrôle.

Mais une petite remarque avant de se prononcer sur la supériorité des senseurs japonais. Ceux-ci sont exploités à partir de 1942, alors que le PeriphonP l'est à partir de 1939. En 1942 le senseur germanique équivalent a sensiblement les mêmes valeurs.
Dans l'atribution des capteurs je m'étais limité à deux hydrophones et deux Sonars. Mais on pourrait trouver quelques autres.

À 35 nd sonar et hydrophone ne sont pas exploitables.
Il s'agit d'émission sonore et non hertzienne comme le radar, la vitesse de propagation dans l'eau est relativement faible. À cette vitesse le retour écho est noyé dans le bruit de fond important engendré par l'hydrodynamique du chasseur.

Quant à MinRange (=10) , cela s'explique par le fait que le chasseur engendre du bruit, il ne pourra que discerner tous bruiteurs au-delà de cette enveloppe sonore. Normalement plus le chasseur est bruyant plus le rayon de cette enveloppe doit être grand. Mais là encore, je ne devrais parler que des Hydrophones ... ???
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436318 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : jeudi 04 octobre 2018 à 19:16


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


NDD_ZClass = Type 34 AMZ … suite ...


La dernière mouture date du 15 Avril disponible en téléchargement ici : Voir Message 15 Avril

Les senseurs utilisés sont peu ou prou ceux du Fubuki
Capture du fichier ZClass(T34)
Image attachée


Mais j'avais proposé aussi des senseurs exclusivement Germaniques.
Afin de se faire une idée voici un tableau pour comparaison des senseurs Jap et GE éventuellement utilisables.

Fichier joint  Comparaison_Senseurs_Ge.pdf ( 411.92 Ko ) Nombre de téléchargements : 8



Nota : Bien remarquer les distances (MaxRange) des Hydrophones et Sonars … ???

  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436310 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : mercredi 03 octobre 2018 à 20:16


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bonsoir Gibus

Tu te dégages un peu plus de temps, j'en suis fort aise, mais moi hélas j'en manque … à la bonne heure pour toi !

Réponse rapide, je te prie de m'excuser, je développerai au fur et à mesure des besoins.

- Classe Z : Je n'y ai plus touché depuis le début d'année, alors je regarderai, et j'apporterai tous changements demandés.

- Casabianca : Bien que la version disponible soit fonctionnelle, j'envisage de recommencer entière cette unité.
A force de travailler sur d'autres projets, je saurai apporter des avancées plus significatives… Il pourrait aussi se jouer en multi avec la version version actuelle, mais là aussi je suis en stand by …


- Europa trafic Elements (E.T.E.)
En vérité je travail dans plusieurs directions afin de vérifier différentes possibilités.

Avec ou sans TMO ?
les deux sont possibles : Le trafic Pacific (plus Océan Indien) est intéressant pour carrière (Patrouille) française. (voir batailles historiques)
De plus, la base du jeu pour la plus part des joueurs est TMO + MS, donc sur cette base, pourquoi pas ajouter le reste.

Carrière Française et Missions : j'envisage
- de commencer en Sept (Oct) 1939.
- de respecter les périodes de non agression et des conflits ou attaques des anciens alliés, avec carrière et missions toujours effectives.
- Possibilité de s'engager dans la FFLN (Juin 1940)
- le Basculement auprès des alliés Nov 1942 … les débarquements ..etc.


Voilà le travail envisagé, j'ai encore du pain sur la planche !

Actuellement unités réalisées et en cours de finalisation :
Ge : NCL Königsberg
Fr : NBB Dunkerque / Strasbourg, NCL Galissonnière, NDD Aigle , des avions volants, Hydravions flottants, Batterie côtière,
et des Ports Français (non pas en copier coller à partir de l'éditeur).
j'ai aussi quelques Transports Civils Français mais pas fini.

Je cherche plans relativement détaillés du NBB Richelieu / Jean Bart, NBB Bretagne, Cdt Teste et Aviso colonial.

Actuellement en finition :
Dunkerque
Image attachée


et Artillerie Fr


Image attachée



Image attachée



C'est tout ...
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #436298 · Réponses : 26 · Lectures : 347

<S639>AMAZ...
Écrit : mercredi 19 septembre 2018 à 19:13


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Citation (206783 @ mercredi 19 septembre 2018 à 00:16) *
(Bonsoir) Bonjour Amazone

J'aimerai bien voir un moteur à piston rotatif, les essais sur hélicoptères n'ont jamais dépassé le stade des essais au sol.

Momo




Bonsoir Momo,


Je suis étonné par ta question, voudrais-tu me faire dire quelque chose de particulier ?
Serais-tu un "Citron" à la retraite ?

Bon … tu aimerais voir un moteur à piston rotatif …

Hé bien en voilà :

éclaté du moteur
Image attachée



En mouvement
Image attachée Image attachée
Avec explication du cycle


C'est un moteur très courant on en trouve sur les avions légers, les voitures (il y a eu aussi des motos) en aéromodélisme etc.
Cela faisait la singularité du constructeur de voitures Mazda (vainqueur du 24 h du Mans)
Sa particularité est de fournir un grande puissance pour un poids et volume réduit, mais il est gourmand.

donc en Aéro on le trouve fréquemment
à Gauche un moteur à pistons rotatifs et à droite pistons alternatifs opposés à plat.

Image attachée


Allez cerise sur le piston …
au début des années 70, le constructeur automobile Citroën avait réalisé un prototype de GS avec ce type de moteur à pistons rotatifs
de même un prototype d'hélicoptère, cela fonctionnait bien, mais le choc pétrolier à coupé les ailes (tournantes) de ce projet.

Image attachée

S'agit-il de cela ?

  Forum : [SH5] Problème ? Besoin d'aide ? · Prévisualisation du message : #436036 · Réponses : 5 · Lectures : 198

<S639>AMAZ...
Écrit : mercredi 19 septembre 2018 à 18:48


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Les différents types de propulsion à combustion des torpilles :

- Durant la première guerre mondiale, développement du moteur à pistons alternatifs
celui-ci a évolué entre les deux guerres. le plus souvent un montage étoile de 3 cylindres associé à un entrainement coaxial contrarotatif.

Image attachée

Trois cylindres en étoiles


Principe de propulsion

Image attachée



- d'autres montages effectués comme le moteur à pistons rotatifs basé sur le principe de la pompe à palettes d' Agostino Ramelli (XVIe siècle).
L'injection d'eau augmente le rendement moteur (Vapeur surchauffée et refroidissement des pièces en contact.


- Ainsi que des ensembles à chambres de combustion Externes alimentant une turbine.

Exemple la Type 93 (Long Range) japonaise fonctionnait suivant ce principe mais avec de l'oxygène (ou des peroxydes) pur et carburant. L'injection d'eau dans la chambre de combustion donnait en sortie une vapeur surchauffée.
  Forum : [SH5] Problème ? Besoin d'aide ? · Prévisualisation du message : #436035 · Réponses : 5 · Lectures : 198

<S639>AMAZ...
Écrit : dimanche 16 septembre 2018 à 19:19


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Le choix de l’énergie nucléaire et de certaines filières est le sujet de quelques questionnements.

[b]En écho de ceci


Certaines voix s’élèvent pour déclarer que si certaines filières, s’emblant au premier abord très prometteuses, ont été écartées c’est parce qu’elles ne correspondaient pas à la volonté militaire ou aux lobbies des industriels.

Donc voici une parenthèse concernant le sujet principal : « Du Gymnote au Coelacanthe »,
mais qui a du sens et un rapport direct.



Concernant la filière actuelle Uranium 235 ou Plutonium 239 Dans R.E.P. (ou R.E.B.)
Pour rappel :
Pechblende : minerai d’uranium naturel, composition isotope U-238 = 99,3% et isotope U-235 = 0,7%

U-235 : Fissible par neutron lent (ralenti jusqu’au domaine thermique) ===> Fission
U-238 : Non fissible mais fertile, transmutation en Plutonium (Pu-239) par capture neutronique
Pu-239 : Fissible par neutron rapide (directement issus d’une fission sans modérateur) ===> Fission

Nous devons l’utilisation des Réacteurs à Eau Pressurisée (ou eau bouillante) des filières actuelles U et/ou Pu, aux recherches fondamentales du programme Manhattan ayant abouti aux bombes atomiques.
Les recherches et les applications en laboratoires durant les années quarante, ont permis de résoudre les problèmes rencontrés pour développer l’énergie nucléaire.
La décennie suivante, grâce aux moyens mis en jeu dans le domaine militaire, de recherche appliquée à la physique nucléaire, au contrôle neutronique et la maîtrise du cycle du combustible : minerai – enrichissement – production – utilisation - traitement –stockage, ont permis de développer le programme civile.
La mise en application de cette filière, était la suite logique du besoin militaire vers le développement industriel civile, et non l’inverse. L’emploi de l’uranium ou plutonium dans les centrales électriques seraient même un manque pour l’armement.


Informations Filière Thorium et sels fondus

Réflexion sur la filière Thorium
Il n’est pas question de dénigrer cette filière, mais de rétablir la vérité sur celle-ci.

L’Asie est riche en gisement de Thorium, mais l’extraction et la conversion pour utiliser cet élément en énergie nucléaire est plus difficile et onéreuse que pour l’uranium.

Actuellement, seules la Chine, l’Inde et l’Indonésie travaillent sur les réacteurs de thorium à sels fondus.
L’Inde a quelques projets sur le papier, mais aucun ne reçoit beaucoup d’attention. Les scientifiques indiens s’intéressent davantage à un réacteur avancé à eau lourde alimenté par le thorium (Advanced Heavy Water Reactor) tandis le premier ministre indien envisage de conclure des contrats sur des réacteurs à eau légère (uranium) en provenance de Russie.

L’expérience de NRG & SALIENT permet à l’Europe d’être en tête dans la quête de l’énergie à base de thorium après des décennies de retard. Un succès à Petten pourrait inciter des pays comme l’Inde à accélérer le développement de leur technologie. Cela peut aussi booster les startups américaines qui ont des idées intéressantes, mais qui ont dû mal à obtenir des financements.

Quoiqu’il en soit, la France n’est plus dans cette logique d’exploitation des gisements et renouvellement, elle peut se permettre de travailler en circuit fermé grâce au traitement du combustible irradié qui assure encore pour plus d’un siècle de consommation d’uranium, auquel on rajoutera plus de deux siècles suivant la filière surgénérateur U238 - neutrons rapides – plutonium.
Le programme Phénix et SuperPhénix (Caloporteur = Sel de Sodium Fondu) ont démontré l’exploitation industrielle de cette filière, malgré le manque de préparation de la part des ingénieurs chargés de réaliser ce projet. La ministre de l’environnement du gouvernement Jupé puis Jospin, obtint l’arrêt définitif de ce réacteur, ce qui valut dans la région Rhône-Alpes, une virulente controverse. Astrid Projet actuellement mené par les CEA Areva EDF reprendra les bases acquises.



Le mythe sur le réacteur de thorium

Étant donné que l’uranium a très mauvaise réputation, on a énormément de mythes qui circulent sur le réacteur au thorium.


- 1 - Les réacteurs de thorium à sels fondus ont été écartés parce qu’ils ne pouvaient pas faire de bombes nucléaires

C’est faux. Le réacteur de thorium peut faire des bombes et ce n’est pas ce qui a motivé son annulation au début du développement des réacteurs nucléaires. La conclusion à l’époque est que même si le réacteur de thorium pourrait être moins cher, on ignore ses performances, le bilan neutronique, et la maîtrise sur le long terme.
De plus, l’industrie avait déjà investi énormément sur les réacteurs à eau légère, à très haute température et le réacteur rapide à métal liquide. L’industrie rechignait également à créer les services pour le cycle de combustible et la recherche en physique nucléaire s’était beaucoup concentrée sur les réacteurs à combustible solide. En gros, le monde avait trop investi sur les réacteurs à l’uranium pour tout jeter à la poubelle et choisir le thorium.
De plus, il y a une autre hypothèse pour laquelle les Américains auraient pu préférer l’uranium et le plutonium elle est développée ci-aprés.

Rappel sur les armes nucléaires

L’uranium est le seul élément qu’on trouve dans la nature qu’on peut utiliser comme un explosif nucléaire. Mais tous les types d’uranium ne peuvent pas faire de bombes. Vous ne pouvez pas utiliser l’uranium naturel ou l’uranium à faible enrichissement comme combustible dans les réacteurs nucléaires. La raison est qu’il contient trop d’Uranium 238 qui n’est pas un explosif nucléaire et trop peu d’uranium 235 qui lui est un explosif nucléaire.
L’enrichissement de l’uranium est un long processus pour augmenter la concentration de l’uranium 235 en séparant l’uranium 238. Le produit final est connu comme l’uranium enrichi qui contient une forte concentration d’U- 235 par rapport à celui qu’on trouve dans l’uranium naturel.
L’uranium qui possède une concentration supérieure à 20 % d’U- 235, est Uranium Hautement Enrichi (HEU). L’HEU peut être utilisé comme un explosif nucléaire si on en dispose suffisamment. Les fabricants d’armes nucléaires préfèrent de l’HEU qui est enrichi à plus 90 %. Ce type de HEU est connu comme l’uranium de qualité militaire.
La plupart des réacteurs nucléaires commerciaux utilisent de l’Uranium faiblement enrichi (LEU) de 5 à 9% d’U-235 comme combustible. Le combustible LEU ne peut pas servir d’explosif nucléaire, car il contient trop d’U-238.

Concernant le plutonium, il n’existe pas dans la nature, mais il est créé dans chaque réacteur qui utilise de l’uranium naturel ou de l’uranium faiblement enrichi. Certains des atomes de l’uranium 238 vont absorber des neutrons et ces atomes vont se transformer en plutonium (U-238 + n° ===> Pu-239). Le plutonium est un explosif plus puissant que l’uranium de qualité militaire. Pour obtenir du plutonium, il faut un processus d’extraction chimique qui nécessite de dissoudre du “combustible nucléaire irradié” hautement radioactif dans de l’acide nitrique bouillant. C’est très difficile et compliqué d’avoir du plutonium à partir d’un réacteur nucléaire civil.

Et le thorium, alors ?

Les premiers à se pencher sur la question du réacteur à sels fondus furent les Américains du Laboratoire National d’Oak Ridge avec Alvin M. Weinberg, directeur du laboratoire pendant le projet Manhattan.
Toutes les pistes furent explorées pour aboutir à la bombe. Le réacteur à sel fondu expérimental MSRE fonctionna dans un premier temps comme « pile atomique » pour produire de l’uranium de qualité militaire à partir du thorium bombardé par des neutrons.

Le thorium n’est pas fissible,
mais étant fertile il peut donner des éléments fissibles, tout comme U-238 ===> Pu239.
Les transmutations du Th-232 obtenues sont :

Th232 + n° ===> Th233 avec gamma ===> Pa(Protactinium)233 émission béta- ===> U233
U-233, ce fameux Uranium233 fissible, de qualité militaire comme l’Uranium 235.
Et pour des présentations élégantes on évite de parler de l’ensemble des transmutations du Th.

Mais dans sa globalité :
U-233 obtenu devient U-232 par capture d’un neutron (n°) et en relâchant deux n°.
Ou aussi : Th-232 ===> … ===> Pa-233 ===> … ===> U-232
U232 est fissible aussi mais il est émetteur d’un rayonnement gamma de très haute énergie.
Bien sûr, il est nécessaire en cours de fonctionnement de traiter le caloporteur afin d’extraire l’U-233,
Mais alors la téléopération avec de lourds boucliers rend la tâche très compliqué. L’intense rayonnement gamma détériore tout matériel électronique et l’utilisation de robotique inappropriée.

De ce fait, si l’U-233 est trop contaminé avec de l’uranium 232, alors ce sera difficile d’en faire une bombe. Mais cette contamination peut être évitée en séparant le protactinium 233 en amont, il suffit d’une simple séparation chimique plus facile à obtenir que par la séparation isotopique comme dans la filière U/Pu. En séparant le Pa-233, alors on obtiendra un Uranium 233 quasiment pur.
Donc, c’est un mensonge de dire que le réacteur de thorium ne peut pas faire de bombe nucléaire, en fait c’est même le contraire.

Alvin Weinberg, à qui on accorde la paternité du réacteur thorium et sels fondus, après le projet Manhattan subit quelques déceptions lors de l’abandon des recherches sur l’avion à propulsion nucléaire, il ne renonça pas à porter son projet à bout de bras. En plein guerre froide, entre 1965 et 1969, son réacteur fonctionnait d’abord avec de l’uarium-235 puis avec l’uranium-233 par transmutation du thorium 232 et du plutonium la dernière année, prouvant alors la faisabilité et la viabilité d’un tel concept.

Il faut se rappeler qu’à l’époque des premiers réacteurs, tous les pays voulaient les bombes nucléaires. Et donc, si un pays a déjà cette bombe, alors il est de son intérêt à ce que les autres ne puissent pas les fabriquer. L’avantage de l’uranium 235 et du plutonium est qu’ils sont très difficiles à fabriquer et donc, la technologie ne serait dans les mains que de quelques pays. Mais si le thorium s’était généralisé, alors tout le monde aurait pu mettre la main sur de l’uranium 233 prêt à l’emploi avec un risque plus grand de prolifération des armes nucléaires.

De plus, l’industrie avait déjà investi énormément sur les réacteurs à eau légère, et le réacteur rapide à métal liquide à très haute température. L’industrie rechignait également à créer filières de traitement différentes pour le cycle de combustible et la recherche en physique nucléaire s’était beaucoup concentrée sur les réacteurs à combustible solide. En gros, le monde avait trop investi sur les réacteurs à l’uranium pour tout jeter à la poubelle et choisir le thorium, car cela ne valait pas le coup. Cela aurait doublé les investissements sans aucune valeur ajoutée, tout en compliquant la standardisation de fabrication, d’exploitation, et des procédures de sécurité.



- 2 - Les réacteurs de thorium sont surgénérateurs et n’ont pas besoin d’enrichissement.

Le concept des réacteurs surgénérateurs qu’ils soient à base de thorium ou d’uranium, est qu’ils vont surgénérer au fur et à mesure. Ils vont produire de la matière fissile égale ou supérieure par rapport à leur consommation de départ ce qui permet d’avoir une énergie en abondance sur le long terme.

On peut dire que ce n’est pas un vrai mythe, mais l’absence d’enrichissement est valable pour tous les types de réacteur surgénérateur. C’est même pour ça qu’on les a inventés. Toutefois, le réacteur de thorium peut utiliser la surgénération thermique. Cela signifie qu’on a besoin de beaucoup moins de matériaux fissiles au départ par rapport à un réacteur de surgénération rapide. Mais le réacteur rapide à métal liquide peut faire la même chose avec U-238 ===> Pu239 et donc, ce n’est pas exclusif au thorium.


- 3 - Ils sont indépendant de la filière Uranium

La fission dans ce type de réacteur va produire plus d’uranium 233 que sa consommation et donc, on a une fission nucléaire autonome.
Mais les neutrons pour déclencher la première réaction, d’où les sort-on ?
Et bien, c’est là que ça se complique un peu. Il est nécessaire d’avoir de la matière fissile pour produire des neutrons dans un réacteur.
Neutrons issus de l’uranium 233 ? Impossible il n’est pas formé en début de vie…
De l’uranium 235 ou du plutonium 239… C’est un détail que les partisans du thorium passent sous silence.
Il faut obligatoirement de l’uranium ou du plutonium dans un réacteur de thorium, mais évidemment, la quantité est bien moindre.


- 4 - Il y a plus de Thorium que d’Uranium sur Terre

C’est vrai, mais il faut nuancer :
La concentration moyenne de thorium dans la croute terrestre est de 0,00060 % comparée au 0,00018 % de l’uranium. Mais on a également du thorium et de l’uranium dans l’océan.
Pour un pourcentage en masse, on a
4×10-12% de Thorium et 3.3×10-7 % d’Uranium.
Cela donne 56 000 tonnes de thorium et 4,62 milliards de tonnes d’uranium.
Cependant, l’exploitation de l’uranium en mer coute 4 fois plus cher donc, aujourd’hui non économiquement viable. Mais, si comme en France les taxes de l’électricité nucléaire augmentent afin de subventionner l’énergie renouvelable dans des limites insupportables, le contribuable pourrait exiger de chercher dans les océans l’Uranium devenu alors compétitif. Donc, ce mythe est vrai si on se base uniquement sur la concentration dans la croute terrestre.
Mais on doit prendre en compte la répartition des gisements. L’Inde ne possède aucun gisement d’uranium exploitable, mais elle est assise sur des tonnes de thorium. La Chine possède 50 % de thorium par rapport à l’uranium. Donc oui, le réacteur de thorium est très intéressant pour ces pays puisqu’ils n’ont pas besoin de faire d’aller chercher l’uranium à l’autre bout du monde en corrompant des gouvernements locaux.

L’Europe n’a que de très faible gisement à part au Groenland. Concernant la France, le pays possède environ 8 500 tonnes de thorium ce qui est équivalent à 190 ans en se basant sur une consommation de 489 Twh au niveau national (moyenne 2010 à 2015). C’est vraiment gigantesque, mais encore une fois, cela nécessitera pas mal d’investissement sur l’infrastructure sans oublier que tout cela se base sur le fait qu’on puisse commercialiser le réacteur à sels fondus de thorium. Des études sont menées par le CEA et CNRS.
De plus, l’extraction du thorium dans les minerais est beaucoup plus coûteuse que celle de l’uranium.


- 5 - Les déchets du réacteur de Thorium ne durent que quelques siècles

On entend également ce mythe. Comparés au cycle de dégradation de l’uranium sur des milliers d’années, les déchets provenant du réacteur de thorium ne dureraient que quelques siècles. Il est vrai que le réacteur de thorium ne produit que quelques éléments transuraniens. Les éléments transuraniens comme le Neptunium, le Plutonium, l’Américium et le Curium sont les plus dangereux nucléides dans une période de 10 000 ans. Donc, oui le réacteur à thorium produit moins de déchets nocifs sur le long terme, mais ce n’est pas le seul. Les réacteurs Uranium Plutonium à neutrons rapides produisent également peu d’éléments transuraniens.
Attention, à ne pas négliger l’intérêt du réacteur de thorium, mais il n’est pas la solution idéale qui nous est proposée par certains acteurs de l’industrie. Et cette expérience aux Pays-Bas est assez intéressante, car elle concerne un réacteur de prochaine génération qui est moins nocif et moins gourmand que ce soit sur le combustible ou l’impact environnemental. Pour certains pays comme la Chine ou l’Inde, le thorium pourrait être une vraie alternative, car ils en ont une grande quantité devant leur porte, mais au niveau mondial, c’est plus compliqué.


En conclusion

Est-ce que les réacteurs au thorium sont l’énergie du futur ?
Ces dernières années, des Startups ont investi sur le thorium et comme toute startup qui se respecte, la communication est plus importante que la réalité du terrain. L’énergie au thorium ne concerne pas seulement le fait d’avoir un réacteur plus sûr et plus propre. Cela implique aussi de nouveaux projets d’extraction de thorium et nous devons plutôt abandonner l’industrie de l’extraction puisqu’on a déjà l’uranium en très grande quantité. L’énergie idéale du futur devra être abondante, aussi propre que possible, abordable avec le minimum de dommages collatéraux. Et si on regarde les réalités de l’énergie au thorium, elle ne répond pas à nombreux de ces critères.

Nous pourrions mieux utiliser l’énergie nucléaire si en fin de cycle, nous valorisons les déchets issus du retraitement des combustibles irradiés, comme source de chaleur. Cela permettrait de mieux les contrôler au lieu de les stocker bêtement.
L’économie des ressources est de mise, car l’énergie la plus écologique qui soit est celle … que nous ne consommons pas !

L’énergie renouvelable n’est pas la panacée universelle, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire.
Soit il s’agit de production d’énergie intermittente souvent relayée par du « fossile carboné », soit par des productions agraires pouvant provoquer un déséquilibre alimentaire à cause des spéculations, mettant en danger de famine des peuples entiers, si ce n’est encore la création d‘immenses zones arides par extractions des terres rares pour des besoins toujours grandissant de Lithium silicium, afin de stocker de l’énergie de façon utopique.
Tout cela a un coût, et la planète ne pourra pas l’encaisser ad vitam aeternam.
Mais rassurez-vous, la Terre non plus n’est pas ad vitam aeternam, et l’homme encore moins !

...
  Forum : Histoire et technique des sous-marins · Prévisualisation du message : #435973 · Réponses : 23 · Lectures : 3333

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 08 septembre 2018 à 08:22


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Salut Sim,

Vérifie que la version de base SH 3 de base, sans Patch ni Addon
soit la version 1.4b

En principe steam ne propose que cette version. (Soit la versionSteam 1.401)
Sinon efface complètement, même le registre avec Ccleaner.
Recommencer l'installation de SH3 Steam proprement.
Noter le chemin d'installation : C:/ ... ou D:/ ... /Programme/Steam .../SH3.

Faire un essais de bon fonctionnement de cette version de base.
Si OK, télécharger GWX Gold 3.0

Effectuer l'installation du Patch irréversible GWX Gold, en renseignant exactement le chemin d'accès SH3 Steam.
Attention ne pas utiliser le chemin par défaut.

Voir dans forum : Clic Ici

Vidéo : clic Ici
  Forum : [SH3] Problème ? Besoin d'aide ? · Prévisualisation du message : #435827 · Réponses : 13 · Lectures : 263

<S639>AMAZ...
Écrit : jeudi 06 septembre 2018 à 18:54


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Salut Capitaine !

Citation (CapitainEA @ jeudi 06 septembre 2018 à 11:04) *
Bonjour à vous sous-marinières (j'espère qu'il en existe…
… / …
Prof de maths,... j'aime que la solution de tir soit la plus complexe que possible, ce qui me permet de faire des calcules de solution de tir d'autant plus complexe, …


Tu verras, avec le temps tu apprendras que la "Pifométrie" est une science exacte.

Bonne Fortune sur Mille Sabords !




  Forum : Bienvenue aux nouveaux ! · Prévisualisation du message : #435774 · Réponses : 11 · Lectures : 257

<S639>AMAZ...
Écrit : dimanche 02 septembre 2018 à 19:26


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Hélas, pca,

je ne connais pas SH5, ni l'utilisation des touche F11 F12.

Mais je pense, concernant la Torpedo G7a, qu'il ne s'agit pas de surchauffage actionné par un mécanisme, afin d'améliorer les performances.
J'ignore comment cela est présenté dans SH5, mais je crois que c'est une marche normale de la torpille.

J'explique :

- La G7a (T1) est une torpille à combustible (Méthanol ou autre) avec un forte teneur "Hydro"
- le comburant est de l'air sous haute pression.
- Le combustible est injecté dans une chambre de combustion (moteur à pistons rotatifs)
- et l'air comprimé, détendu grâce à un détendeur réglable, et la pression d'injection définira la quantité du combustible.
- Ce réglage définit l'énergie de combustion donc, la vitesse; trois réglages possibles : 30/40/44 nd.
- (une partie de la détente de l'air est utilisée pour entrainer le Gyroscope).
- Cette combustion génère une grande quantité d'eau, et le dégagement de chaleur est suffisamment important pour la transformer en vapeur.

- CH4 + 2 O2 ---> CO2 + 2 H2O +++ Chaleur

- Non seulement l'eau liquide est transformée en vapeur (Titre de 0 à 1) mais elle est surchauffée.
- Cela veut dire qu'on augmente ainsi la quantité d'énergie échangée dans la chambre de combustion, par surchauffe au delà du changement d'état.

on parle dans ce cas de Vapeur Sèche ( Titre = 0 = 100% liquide <<< Vapeur Humide >>> Titre = 1 = plus de liquide = 100% vapeur)

- L'augmentation des paramètres thermodynamiques, Pression - Température de la vapeur d'eau, améliore le rendement de la propulsion.

Ensuite, l'énergie calorifique est transformée en énergie mécanique dans l'ensemble pistons rotatifs,
puis en force de poussée par un train d'engrenage et hélices contrarotatives.

Voila, c'est tout ce je peux dire à ce sujet.
  Forum : [SH5] Problème ? Besoin d'aide ? · Prévisualisation du message : #435688 · Réponses : 5 · Lectures : 198

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 01 septembre 2018 à 17:34


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bonsoir,

Comme le travail effectué par les autres ne me fatigue en aucune manière, je me réjouissais à l’idée de pouvoir récupérer des unités françaises pour les mettre dans mon panier, MOD Europa Trafic Elements.

Hélas, en les utilisant, je m’apercevais d’une part, d’un manque de cohérence concernant les dimensions de ces unités avec l’ensemble de la Flotte SH4, et d’autre part, des substitutions non annoncées et non acceptables.

Sur ce dernier point, je peux comprendre la volonté de fournir à tout prix des navires par des substitutions, mais il faudrait que celles-ci soient clairement déclarées.

Je me frottais les mains en récupérant, le NBB Richelieu à partir du MOD « Operation Monsun v-720 » pour SH4, disponible en téléchargement chez SubSim.
Quelle aubaine pour moi !
Dès les premiers essais, j’ai vite déchanté.

La preuve en image : pour comparaison, Le Yamato, Le Richelieu, et La Galissonnière

Image attachée




Image attachée



Alors, avez-vous trouvé ?
Il y a comme un défaut.

Hé bin, vous l’avez reconnu, il s’agit d’un cuirassé classe Dunkerque, du Strasbourg pour être plus précis.
Bon, pourquoi pas ?
Mais un Richelieu-Srasbourg ( L = 270 à 273 m ) ??? plus grand que le Yamato ???



Image attachée




Image attachée



Alors tant pis pour le Richelieu (un de plus à faire), mais je me console à l’idée d’utiliser un Strasbourg.
Sachant ce navire dans le MOD « Living S H III », je décide de le tester, il s’avère que c’est exactement le même,
même créateur, et mêmes dimensions … un de plus à faire …


Image attachée




Image attachée




Alors il faut tout faire à la manivelle … j’espère voir un jour le bout du tunnel.
  Forum : MODS Silent Hunter 4 · Prévisualisation du message : #435638 · Réponses : 85 · Lectures : 3328

<S639>AMAZ...
Écrit : samedi 01 septembre 2018 à 17:22


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Merci Lazuli pour l'actualité.


Citation (Lazuli @ samedi 01 septembre 2018 à 11:04) *
… / … le retour des sous-mariniers d'une patrouille, l'équipage défilé entre nous. Infirmières, petites fleures, personnels féminins etc...


Alors ils ont piqué le scenario de SH3 !!!
  Forum : Littérature et Cinéma - Films, livres et magasi... · Prévisualisation du message : #435637 · Réponses : 54 · Lectures : 12431

<S639>AMAZ...
Écrit : mercredi 29 aot 2018 à 18:50


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Je ne dirai qu'un seul mot : Magnifique !
  Forum : P3D · Prévisualisation du message : #435563 · Réponses : 7 · Lectures : 165

<S639>AMAZ...
Écrit : mercredi 22 aot 2018 à 12:06


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bonjour à tous,

Merci pour vos appréciations,

Je ne faisais que répondre à Pca qui s’interrogeait des déconvenues rencontrées lors de sa première patrouille, au sujet des torpilles. Sous une forme de discussion informelle, que l’on tiendrait autour d’une table en buvant des boissons rafraîchissantes, j’exprimais mon désaccord concernant certaines explications et comparaisons, en argumentant, et en apportant quelques données techniques.
Concernant ce point précis, je ne critique pas le Wiki de Gibus, qui représente un travail considérable et nous le remercions, mais je souligne un compte rendu du Bureau of Ordnance souvent repris comme réponse et analyse des « TorpedoFailures ». En vérité il faut gratter plus en profondeur, je ne suis ni torpilleur ni missilier, mais ayant quelques connaissances, je me permets d’apporter quelques précisions. Je suis sûr qu’à bord nous avons de nombreux torpilleurs, alors leur coopération serait appréciée.

Ce post relate la première patrouille et des questionnements soulevés par celle-ci, donc je ne me tiendrai qu’à cela.
D’autre part notre ami Pca, captivé par SH5, se propose de réaliser un Wiki traitant du sujet, je ne peux que l’encourager dans sa participation active. Ce serait un honneur pour nous, de se référer en consultant son œuvre.

Quant à moi, si vous le désirez, je traiterai très humblement le sujet torpille avec références nécessaires, dans un poste de connaissances générales. Libre à tout un chacun de reprendre cela pour usage référent.
Vous comprenez, qu’il m’est impossible de me disperser dans plusieurs directions.

Alors cher Pca, à toi le manche !
Nous te souhaitons, pour ton entreprise, « Bon vent et Bonne fortune ».



Édit : orthographe ! ! !
  Forum : Récits de parties · Prévisualisation du message : #435368 · Réponses : 15 · Lectures : 311

<S639>AMAZ...
Écrit : dimanche 19 aot 2018 à 11:05


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Plus exactement Séné,
des G7e étaient toujours parées dans les tubes, avec un panachage d'autre torpilles pour l'ensemble des TLT.
Mais il est vrai, que celles-ci devaient avoir absolument les batteries rechargées tous les quatre jours. Cette maintenance obligea des manipulations fastidieuses entre les râteliers et les TLT.
Donc des Ge7 étaient en permanence aux tubes, car elles nécessitaient, en cas d'attaque un préchauffage pendant un temps certain, pour assurer la distance et la vitesse nominale.
.
  Forum : [SH5] Problème ? Besoin d'aide ? · Prévisualisation du message : #435305 · Réponses : 4 · Lectures : 133

<S639>AMAZ...
Écrit : dimanche 19 aot 2018 à 06:47


Grand-frais
Icône de groupe

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 1610
Inscrit : 13/08/2015
Lieu : Montpellier (Hérault)
Membre no 26087


Bravo pca pour ton aventure !

Concernant les déboires que subirent les Uboote avec les torpilles, comparaison n'est pas raison.
les allemands avaient une bonne expérience à la fin de la 1ère guerre mondiale. Mais l'évolution technique lors de l'entrée en guerre en 1939 ne put être assurée à cause du manque d'essais en situation réelle.
Aux rapports des Cdt après retour de patrouille, naturellement les ingénieurs d'armement rejetaient la faute sur les utilisateurs.

Concernant la profondeur
Le régulateur avait un réglage d'usine : Référence = o mètre = P atm du local de montage.
La profondeur était réglée en tarant plus ou moins un ressort donnant une pression P, la profondeur de la course (Consigne).
Le régulateur compare la valeur de Réf, la valeur de consigne puis celle de la pression d'immersion (manostat statique),
corrige en donnant des ordres aux servomoteurs (piston air comprimé, etc) qui actionne la gouverne de profondeur.
( l'appréhension de la P imm n'est pas chose facile pour un mobile à grande vitesse, il ont dû adapter le manostat)

A bord d'un Uboot, la P ambiante n'était pas celle de l'atelier torpille, elle variait énormément, les permutations et les chasses des régleurs, purge des caisse d'assiettes, les chasses torpilles etc.
peuvent faire varier de 100 à 350 mb la Patm à bord.
Cela représente une variation de la profondeur torpille de 1 à 3,5 m.

Par la suite les ingénieurs ont rendu le régulateur indépendant de ces variations.




Je ne suis absolument pas convaincu par certaines explications concernant les défauts de profondeurs de la MK-14.

Les Américains ne sont pas des cons !

Si ils rencontrèrent autant de soucis, au grand dam des capitaines sous-mariniers, c'est pour les mêmes raisons que leurs homologues allemands.
Les crédits pour effectuer les tests grandeur nature manquaient cruellement. le temps pour réaliser les essais devait monopoliser toute une section de recherche avec des navires de surface et sous-marin.
Les ingénieurs se contentèrent de valider ce qui semblait évident, mais ne cherchèrent pas plus loin.

Bien que les technologies furent différentes le principe reste le même.

Quand je dis que ce ne sont pas des cons, ça veut dire qu'ils étaient capables de fabriquer des régulateurs qui tiennent la route.
Si certains ingénieurs du "Bu-Ord" afin de donner une réponse qu'ils étaient incapables de fournir, déclarent :
"Les cônes des torpilles d'exercices sont plus légers que ceux des torpilles de combat, pour cette raison les torpilles naviguent 10 pieds en dessous",
C'est du foutage de gueule !

On a bien compris qu'un régulateur même médiocre, maintient la profondeur de consigne (avec plus ou moins de "pompage"),
quelque soit l'échelon de charge. … à condition qu'il ne s'agisse pas d'un éléphant !

En réalité il s'agissait du même problème que celui des allemands.
Lors des tests, plusieurs défauts de conception, les uns annulant les autres, ont leurré et faussé les analyses : les résultats semblèrent satisfaisants.
Mais sans essais en nombre suffisants et poussés en situations réelles, les torpilles cachèrent leurs vices.

La profondeur de la torpille est un problème de contrôle qui nécessite plus qu’une simple mesure de profondeur.
La profondeur juste (mesuré par un manostat) permettant de contrôler les variations aurait tendance à osciller autour de la profondeur désirée.
La « chambre d’équilibre » avec balancier (pendule associé au manostat) est une avancée majeure.
La chambre d’équilibre pousse un disque qui a été équilibré par un ressort. L’inclusion d’un pendule stabilisé assure la boucle de rétroaction de la régulation.

Les américains réalisèrent un mécanisme de pendule qui limitait la torpille à des variations de moins de 1 degré. L’angle faible signifie une longue trajectoire pour se stabiliser à la profondeur désirée.
Variation de 10 m sur une pente de 1 ° prend une course horizontale d’environ 700 m).
Ils augmentèrent l'angle de variation pour rendre la torpille plus réactive.
ce régulateur fonctionnait bien sur la MK-10.

Mais les ingénieurs en concevant la MK-14, ont déplacé la prise manostatique du corps de la torpille vers l'arrière, de la partie cylindrique à la section de queue conique.
Les concepteurs n'imaginèrent pas qu'ils affecteraient la mesure de pression.

Là, j'avoue : ils sont cons ces américains !

Il est certain que par effet venturi du cône de queue, se crée une dépression par rapport à la pression statique.
La mesure étant plus faible, le régulateur enfonçait davantage la torpille dépassant la profondeur consignée.
Des tests en bassin soit statique ou vitesse faible étaient insuffisants pour révéler ce défaut.

Le problème de la profondeur a enfin été résolu vers Sept - Oct 1943, en déplaçant le capteur vers l'avant, partie cylindrique de la torpille, où les effets hydrodynamiques sont au minimum


Les percuteurs et les déclencheurs magnétiques, même topo de part et d'autre.
Les alliés ayant capturé sous-marins ou récupéré du matériel allemand, ont pu analyser et s'inspirer de leur technologie.
.
  Forum : Récits de parties · Prévisualisation du message : #435291 · Réponses : 15 · Lectures : 311

48 Pages V   1 2 3 > » 

New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

RSS Version bas débit Nous sommes le : jeudi 18 octobre 2018 à 12:49